Visiter le siteVisiter le site  AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 300

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Stormbringer

avatar

Nombre de messages : 348
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: 300   Mer 4 Avr - 11:24

J'ai été voir ce film il y a une semaine et j'ai bien aimé.

C'est la vision de Frank Miller (Sin City) sur la fameuse bataille des 300 Spartiates contre l'armée Perse. Étant donné que c'est tiré du comic c'est raconté sur un ton plus fantaisiste mais le film est brutal à souhait. Même si les images sont retappés à l'ordinateur la photographie est superbe et la musique, quoi qu'il y est un peu de métal de temps en temps, est excellente.

Je vous le conseille fortement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve Costigan

avatar

Nombre de messages : 592
Age : 38
Localisation : Reims !
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: 300   Mer 4 Avr - 11:33

Je crois que je vais me laisser tenter durant les vacances...

_________________
There is no force, no money and no power to stop us now !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanahultivers.over-blog.com/
Stormbringer

avatar

Nombre de messages : 348
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: 300   Mer 4 Avr - 12:51

Steve Costigan a écrit:
Je crois que je vais me laisser tenter durant les vacances...

Tu m'en diras des nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyorou

avatar

Nombre de messages : 128
Age : 36
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: 300   Jeu 5 Avr - 2:09

Je l'ai vu ce week-end et je suis partagé.

Techniquement, c'est superbe. Les décors (tout en images de synthèses) sont très réussis. La photographie est somptueuse. C'est très impressionnant

Les combats sont très brutaux. Bien chorégraphiés et bien filmés. Bon, les passages "bullet-time" sont beaucoup trop longs, mais je suppose qu'il en fallait aussi pour les fans de Matrix. Question baston, on est über-servi.

Le problème, c'est le scénario. Enfin, j'hésite à parler de scénario car ce qui en tient lieu n'est qu'un prétexte à la baston. Tous les personnages sont des stéréotypes et l'intrigue tient en une phrase. Le film appartient clairement à la catégorie "veuillez laisser votre cerveau à l'entrée".

Au niveau idéologique, le film donne clairement dans un racisme anti-musulman post-11 septembre assez nauséabon. Les Perses sont dépeints comme des esclavagistes décadents, piercés en rafales et efféminés. Le militarisme n'est pas en reste et le film affiche un mépris envers les intellectuels et les politiciens (les "philosophes pédophiles Athéniens" et les politicards vendus aux Perses qui veulent empêcher les beaux militaires en jupette de foutre sur la gueule aux sous-hommes efféminés).

Pour ce qui est du respect de l'Histoire, voir le paragraphe ci-dessus. Les faits sont réinventés d'un bout à l'autre à la sauce extrême-droite états-unienne. On apprend ainsi que les Grecs n'avaient pas d'esclaves, qu'on jette les diplomates dans les puits quand on est un vrai mec (et qu'on a pas peur de crever empoisonné) et que la Seconde Guerre Médique ne s'est pas du tout passée comme le prétendent les historiens (sûrement vendus à Al-Qaeda) : ceux qui ont sauvé l'Occident, ce sont les Spartiates. On dirait que ça a été scénarisé par Chuck Norris.

Au final, c'est bien fait mais ça donne envie de gerber.

Article du Washington Post : http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2007/03/08/AR2007030802188.html
L'article de Libé : http://www.liberation.fr/culture/cinema/242357.FR.php?bcsi_scan_27C9D6D932A2AFF6=t5yjC1LLNpDIEj5iTjImPCQAAAC+CAIq&bcsi_scan_filename=242357.FR.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrysagon

avatar

Nombre de messages : 414
Localisation : Loire-Atlantique
Date d'inscription : 07/09/2005

MessageSujet: Re: 300   Jeu 5 Avr - 8:21

Sans être aussi catégorique que Kyorou, je fait partie des déçus par ce film. Bon, ce n'est peut-être pas bien de s'habituer au "bourrinisme" US qui prédomine depuis un moment... Perso, et bien que je travaille dans le domaine des images de synthèse, le style démo de jeu vidéo ne me convainc pas au cinéma. Malgré des combats très bien chorégraphiés, le reste est tout simplement très superficiel...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysagon.free.fr
fafnir



Nombre de messages : 131
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: 300   Jeu 5 Avr - 8:41

Personellement j'ai beaucoup aimé ce film, je n'ai été dérangé par aucun des points négatifs que soulève Kyorou.

Ce film est avant tout l'adaptation (trés fidèle) de la BD de Frank Miller et si mes souvenirs sont bons elle date d'avant 2001 donc rien à voir avec le 11 septembre.
Il ne faut absolument pas y voir une restitution historique , mais plus une adaptation de la légende qu'est devenue cette bataille, il me semble que d'après Hérodote l'armée Perse était constituée de 2 millions d'hommes (légere éxagération symbolique). Frank miller voulait surtout dépeindre les spartiates comme des guerriers ultimes avec leur code d'honneur inflexible et sans compromis, c'est un fantsme qu'il trainait depuis sa petiteenfance après avoir vu une ancienne version des années 60 et qui l'avait fortement marqué.Le film ne se veut en rien réaliste tout y surdimensioné et poussé à l'extrême,d'ou le choix des images numériques, le bestiaire par exemple le loup , le rhinocéros, les géants semi-humains tiennent plus du monstre de légende que de la réalité, même la musculature des spartiates est renforcéé. Part ces différents points 300 devient un film de héroic fantasy plus qu'un film historique.
Tous les problèmes idéologiques qui t'on dérangé Kyorou s'adresse donc en premier lieu à Frank Miller, mais pour ma part j'étais probablement vendu d'avance vu que j'avais adoré la BD. Je crois que comme toute fantasy ce film est avant tout à voir comme un divertissement, après cela libre à chacun de l'interpreter à sa façon, mais au risque de gacher son plaisir.
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormbringer

avatar

Nombre de messages : 348
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: 300   Jeu 5 Avr - 12:38

Je suis d'accord avec Fafnir.

J'étais un mordu de la BD bien avant le film et bien avant le 11 septembre 2001, alors j'attendais le film avec impatience. Le film est raconté plus comme une fresque légendaire qu'une reconstitution fidèle. Et il ne faut pas voir des propos pro-américain partout, Miller déteste sont pays (les US) et le démontre clairement dans Batman: Dark Knight Strike Again. Le roi de Perse représente le temptateur, ou Lucifer, un androgine qui essais de convaincre les gens dans la misère de venir de son côté en leur demandant de s'agenouiller devant lui.Et les Spartiates représentent de simples humain qui refuse de s'agenouiller devant les situations difficiles et se battent devant l'impossible. Mais ça n'a rien à voir avec le conflit US-Orient des dernières années, c'est tout simplement un divertissement qu'il faut regarder sans paranoia.

Content de te revoir Chrysagon Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrysagon

avatar

Nombre de messages : 414
Localisation : Loire-Atlantique
Date d'inscription : 07/09/2005

MessageSujet: Re: 300   Ven 27 Avr - 3:41

Stormbringer a écrit:
Content de te revoir Chrysagon Smile

Merci à toi !
Et j'ai enfin une connection internet à disposition, me revoici donc parmi vous. Pour revenir sur la critique du film, ce n'est pas le côté graphique qui m'a le plus dérangé. C'est plutôt le traitement un peu lèger des persos, des dialogues... C'est dommage, car à mon avis on était à deux doigts (perses bien sûr, coupés avec une lame acérée Very Happy ) d'un truc vraiment bon...

Chrysagon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysagon.free.fr
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: 300   Mar 4 Sep - 9:07

La plupart des critiques ont apperçu (pas vu, mais apperçu !) le film comme étant une sorte de "péplum" à la gloire du tour de biceps inversement proportionnel au diamètre du cerveau des hommes en jupe rouge.
Mais s'arrêter à cela, c'est un peu comme tremper son pied dans une mer peut-être trop froide (on ne saura jamais), c'est comme éviter le regard insistant de cette femme assise en face, c'est comme aller se faire faire des UV pour profiter du soleil.. bref, c'est un peu comme éviter de respirer.
La vie, c'est pas ça.

Pour une fois depuis des lustres (sans doute depuis même les années 40), un film quitte son état de "construction fantasmagorique" pour devenir VIVANT et exprimer ce qu'est la VIE. La scène où Léonidas mange une pomme sur un tas d'ennemis vaincus (lors de la première bataille) a elle seule est pleine de sens : un sens que SEULS les guerriers d'un autre âge peuvent offrir, car des guerriers, il n'y en a plus (remember Mishima).

Et ce ne sont certainement pas les critiques de cinéma et les philosophes confortablement installés dans leur fauteuil qui pourront prétendre à comprendre ni même ressentir ce sentiment exaltant d'ETRE EN VIE, BORDEL !

A cet égard, "300" rejoint Conan.

"300" est un film fabuleux qui prend au tripes sans crier gare. D'ailleurs, ce n'est même pas un film : comme beaucoup l'on déjà dit, "il n'y a pas de scénario" !

MOUAH AH AH AH AH !

Un peu comme dans Platon ? ^^
C'est vrai, c'est TELLEMENT IMPORTANT, le scénario !!!! Si y a pas d'histoire, de toute façon, c'est pas du vrai cinéma, pffffffff... ^^

Clair que TITANIC est plus riche de sens... ^^
(ou encore Indiana Jones ? E.T. ? Star Wars ? Allez, arrêtez de nous bassiner avec "le scénario" ! Y a pas de scénar fourni avec la Joconde).

C'est pour ça que "300" peut être davantage ressenti comme un tableau... ^^

A ALLER VOIR D'URGENCE !

.
Revenir en haut Aller en bas
axerules

avatar

Nombre de messages : 190
Localisation : Tarantia, Aquilonie
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: 300   Mar 4 Sep - 9:53

Alors moi je trouve tout de même que le propos de ce film est assez trouble (et troublant).

L'eugénisme des Spartiates est un fait historique, mais à ma connaissance il n'a jamais produit des bons guerriers blancs hétérosexuels physiquement parfaits qui hurlaient "freedom" comme dans Braveheart ! Au niveau liberté, je ne vais pas disserter des heures sur les hilotes et les esclaves de l'Etat, mais il suffit de savoir que leur société ne tenait QUE par la terreur imposée aux classes inférieures. La remarque sur les Athéniens pédophiles est à pisser de rire quand on sait ce qu'était la "fraternité" des guerriers Spartiates et l'agogée.
De plus, tous les méchants sont soit basanés, soit horriblement déformés.

Lorsque les Spartiates sont présentés comme les purs contre les Perses impurs , moi je n'y vois pas une apologie du Bushisme comme Kyorou et certains critiques, j'y vois plus simplement l'expression d'un racisme profond.

Le fait que ce soit bien fichu et que le film arrive à toucher certaines impulsions viscérales comme tu le mentionne, Porteur, est pour moi indéniable.

Je lis l'Allemand et la lecture de certaines critiques de 300 chez eux fut assez instructive: eux ont parfaitement saisi le sens et l'usage de cette imagerie (ils connaissent bien). Je ne vais pas disgresser sur l'usage de l'exaltation du corps (blanc, brillant dans le noir et symétrique, merci les pixels) mais les espèces de tableaux type mort de Léonidas sont des références claires, ils sont très semblables à certains films de propagande nazie... Qui elle aussi, qu'on le veuille ou non (je le sais pour l'avoir expérimenté à la fac lors de mes études en en visionnant) EST capable de faire vibrer quelque chose même chez l'antiraciste le plus acharné...

C'est pour ça que cet objet cinématographique me trouble et me gêne profondément. Oui, je le trouve bien fait, attirant et il fait vibrer quelque chose, mais en même temps il m'en rappelle d'autres assez puantes.

D'ailleurs petite remarque qui n'a rien à voir, REH, lui, ne semblait pas détester les Perses, il les considérait comme faisant partie des "bons" peuples indo-européens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: 300   Mar 4 Sep - 11:08

Indéniablement, la propagande nazie (ou russe, ou américaine) fait appel aux mêmes procédés que ceux du cinéma ; maintenant, chacun est bien évidemment libre d'interpréter 300 comme il l'entend, selon ses propres valeurs et expériences personnelles.

Mais faut pas non plus exagérer ! ^^

Le manichéisme manifeste du film est purement symbolique et soutient le récit, loin de toute idéologie réactionnaire, bien au contraire ! Il n'a pas comme prétention de parler du contexte de l'époque (en ce sens, ce n'est pas un film historique, comme Gladiator, par exemple). Lewis Caroll a fait d'Alice une jeune fille blonde a la peau blanche ; miraculeusement, le lapin qu'elle poursuit est blanc lui aussi... faut-il y voir l'apologie du nazisme ? je ne crois pas.

Je pense que la portée de 300 va bien au-delà des apparences (pourtant soignées). C'est une erreur de s'y arrêter, Axe. Certes, il y a des" gentils" et des "méchants" dans le film, qui ne servent que de toile de fond : il y a aussi des "blancs" traîtres et des "blancs"lâches... et même des "blancs" qui ne sont pas spartiates mais "sculpteurs", ou "forgerons", etc...

A force de crier ai loup, il finit par sortir du bois.


PS : Et puis.. être hétéro aujourd"hui, c'est devenu anticonformiste ! : P

.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: 300   Mar 4 Sep - 11:30

C’est donc un film énorme, à tous les sens du terme : depuis la saturation des couleurs jusqu’à l’amplification des voix, en passant par les musculatures des combattants ou les difformités des monstres peuplant les champs de bataille, tout est excès, Snyder semblant appliquer à son film les valeurs chères aux Spartiates : l’orgueil, la force et le courage jusqu’au sacrifice. Il faut en effet pas mal d’audace pour imposer une telle vision de l’Antiquité, qui a plus à voir avec le folklore viking ou l’Enfer de Jérôme Bosch qu’avec le réalisme de Gladiator. On est clairement dans l’univers de la légende, comme le souligne le recours à des cieux factices, des prêtres au look de sorcières ou des bossus tout droit sortis du bestiaire de la Cour des miracles.


Autant cette esthétique kitsch peine à convaincre dans les scènes qui précèdent la bataille, autant elle s’impose dès qu’il s’agit de plonger au cœur du combat. Snyder rappelle à cette occasion qu’il a fait ses armes sur le film de zombies, en gardant manifestement un goût prononcé pour les têtes coupées et les membres arrachés. Toutefois, cette débauche gore est cohérente avec la violence des corps à corps très graphiques, filmés à coups de ralentis et de très gros plans. Au passage, on retient l’intelligence des formations de phalanges, capables de résister à une pluie de flèches autant qu’à la charge de guerriers improprement surnommés « Les Immortels ». La force picturale dégagée par la séquence de la tempête et la fabrication d’un mur de cadavres est tout simplement saisissante, au même titre que la fierté affichée par les hoplites de Leonidas à mourir dignement au combat.


Cet entêtement jusqu’au sacrifice a valu à 300 de se voir taxé de film facho à Berlin : il suffit pourtant de connaître les bases de la culture spartiate – rappelez-vous l’épisode du renard rapporté par Plutarque (Symbole de la rigueur de l’éducation spartiate, l’épisode raconte comment un enfant qui avait volé un renardeau, caché dans son manteau, se laissa, pour ne pas être pris, déchirer le ventre par les griffes et les dents de l’animal : il en mourut) pour savoir que la mort sur le champ de bataille constituait effectivement un honneur chez ce peuple de guerriers. Même si l’on accroche moins au portrait qui est donné de Xerxès - superbe icône gay – on est sincèrement épaté par l’extrême spectaculaire de l’ensemble, certes peu orthodoxe, mais franchement cinématographique.

En plus, Frank miller est juif, ce qui incite à penser que peut-être il n'est pas forcément pro-nazi...

Pour un éclaircissement du propos des auteurs, voir le lien suivant :

http://www.dvdrama.com/news.php?19154&page=1




*
Revenir en haut Aller en bas
Stormbringer

avatar

Nombre de messages : 348
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: 300   Mar 4 Sep - 11:36

Je suis plutôt d'accord avec Le Porteur sur ce point, il ne faut pas s'arrêter au apparences en regardant ce film et voir du mal partout. Thulsa Doom est noir dans Conan, est-ce que ça veut dire que ce film dénonce une supposé tyrannie de Martin Luther King? Je ne crois pas.

Oui il y a du manichéisme comme dans la pluspart des histoires, mais se n'est pas parce que les bons sont de telle couleur et les méchants d'une autre qu'il faut voir nécéssairement une idéologie mal placée.

REH aimait bien les Perses c'est vrai, Frank Miller ne les déteste pas non plus, il voulait simplement montrer un peuple devenu très arrogant et sure d'eux du à leur pouvoir et innombrables conquêtes. Le film Alexandre les montrent ainsi aussi. Miller voulait écrire une version extrêment romancé d'une très belle histoire de courage.


Dernière édition par le Mar 4 Sep - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: 300   Mar 4 Sep - 11:44

yep !

.
Revenir en haut Aller en bas
Kyorou

avatar

Nombre de messages : 128
Age : 36
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: 300   Mer 5 Sep - 2:26

Je suis d'accord sur un truc : ce film baigne dans l'irréalité totale. Les gentils sont très gentils, les méchants très méchants. Tout est simple, clair. Les héros sont héroïques, les traîtres sont traîtreux, les méchants sont homos, lâches et difformes... Les gentils n'ont pas d'esclaves, les méchants oui. Les gentils sont tellement forts qu'ils arrêtent un rhinocéros en pleine course d'un seul javelot. Les gentils sont nécessairement hétéros mais se rasent le torse parce que c'est plus joli. Les gentils méprisent les gens qui réfléchissent trop, parce que ce sont des tapettes de gauchistes. Et ça continue... Comme propagande, on pourrait trouver plus subtil.

D'un autre côté, Frank Miller est effectivement un bon gros facho, impérialiste et réactionnaire. Les interviews qu'il a données ne laissent aucun doute à ce sujet : pour le monsieur, la civilisation Musulmane est inférieure à la civilisation occidentale et doit être traitée comme telle.

Pour ce qui est du noble courage guerrier, de l'honneur, de la défense de la patrie, etc, désolé mais ça me fout la gerbe. Ce genre de conneries n'a jamais eu qu'un but : persuader des pigeons qu'aller massacrer des gens désigné comme ennemis par les puissants et se faire massacrer par eux est quelque chose de désirable. On ne vous oubliera pas, on vous filera des médailles, on vous érigera des monuments : "la patrie reconnaissante" et ce genre de bouse... Voir ce genre de discours présenté de manière positive à l'époque actuelle m'attriste et me consterne profondément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
axerules

avatar

Nombre de messages : 190
Localisation : Tarantia, Aquilonie
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: 300   Mer 5 Sep - 7:03

Le Porteur d'épée a écrit:
En plus, Frank miller est juif, ce qui incite à penser que peut-être il n'est pas forcément pro-nazi...


Cet argument ne tient pas une seconde: en quoi cela l'empêcherait-il d'être raciste ? Et de réutiliser l'imagerie nazie, aujourd'hui, contre les "bronzés" ? N’importe quel être humain peut nourrir une peur ou un dégout de l’autre. Malheureusement, la connerie n'a pas de frontières...


La page wikipedia en Français sur F. Miller donne quelques éclaircissements et confirme les idées dont parlait Kyorou lisez prise de position politique. Je sais wiki ça craint, mais je suis remonté jusqu'à l'interview avant traduction, les liens 1 et 2 sur la page de l'article wiki sont là pour ça.
L’auteur de l’article wiki me semble un peu trop focalisé sur les passages qui soutiennent Bush et n' a relevé que des passages relativement "softs".

Dans l'interview en VO, il va beaucoup plus loin: (lien) :

Citation :
NPR: […] Frank, what’s the state of the union?

FM: Well, I don’t really find myself worrying about the state of the union as I do the state of the home-front. It seems to me quite obvious that our country and the entire Western World is up against an existential foe that knows exactly what it wants … and we’re behaving like a collapsing empire. Mighty cultures are almost never conquered, they crumble from within. And frankly, I think that a lot of Americans are acting like spoiled brats because of everything that isn’t working out perfectly every time.
Là, Il nous explique que l'Occident est face à un ennemi qui menace son existence même. Attendez, si vous ne lisez pas l'Anglais, ça ne vaut pas encore le coup de tout traduire, la suite est bien plus gratinée.


Citation :
NPR: Um, and when you say we don’t know what we want, what’s the cause of that do you think?
FM: Well, I think part of that is how we’re educated. We’re constantly told all cultures are equal, and every belief system is as good as the next. And generally that America was to be known for its flaws rather than its virtues. When you think about what Americans accomplished, building these amazing cities, and all the good its done in the world, it’s kind of disheartening to hear so much hatred of America, not just from abroad, but internally.

Résumé : les Américains font le bien dans le monde, et c’est à cause d’une mauvaise éducation qui nous fait croire que toutes les cultures et tous les sytèmes de pensée se valent que l’Amérique est vilipendée de l’intérieur et de l’extérieur. Frank semble penser que certaines cultures valent mieux que d'autres. Ca ne vous rappelle rien ?
De plus il finit avec la même réthorique que G. Bush : pourquoi ils nous aiment paaas ! Sad On est les gentils, nous.

Citation :
NPR: A lot of people would say what America has done abroad has led to the doubts and even the hatred of its own citizens.
FM: Well, okay, then let’s finally talk about the enemy. For some reason, nobody seems to be talking about who we’re up against, and the sixth century barbarism that they actually represent. These people saw people’s heads off. They enslave women, they genitally mutilate their daughters, they do not behave by any cultural norms that are sensible to us. I’m speaking into a microphone that never could have been a product of their culture, and I’m living in a city where three thousand of my neighbors were killed by thieves of airplanes they never could have built.

Traduction des passages en gras :
"Pour certaines raisons, personne ne parle de ceux contre qui nous luttons, et de la barbarie du 6 ème siècle qu’ils représentent vraiment. Ces gens là coupent les têtes. Ils mettent leurs femmes en esclavage, ils mutilent les parties génitales de leurs filles, ils ne se comportent selon aucune des normes culturelles qui nous sont chères. Je parle dans un microphone qui n’aurait jamais put être le produit de leur culture, et je vis dans une ville où trois mille de mes voisins ont étés tués par des voleurs d’avions qu’ils n’auraient jamais put construire. "Frank Miller


Si ça, ce n'est pas du racisme pur, expliquez moi ce que c'est. Il est en train d'expliquer que l'Islam et les Arabes sont monstrueux.

Il est vachement bien informé en plus: il parle de "barbarie du 6ème siècle". Mahomet c'est un peu plus tard à ma connaissance...

Notez l'usage du "they" ou "these people". « eux » , « ces gens là ». L’"autre" est mauvais : ça ne semble pas être le discours d'un type raciste, ça ?

Alors peut-être que sa BD, à la base, ne se référait pas au 11 sept, mais en tout cas il croit fermement à la supériorité de certaines civilisations et il ne me semble pas très cool F. Miller.


Citation :
NPR: As you look at people around you, though, why do you think they’re so, as you would put it, self-absorbed, even whiny?
FM: Well, I’d say it’s for the same reason the Athenians and Romans were. We’ve got it a little good right now. Where I would fault President Bush the most, was that in the wake of 9/11, he motivated our military, but he didn’t call the nation into a state of war. He didn’t explain that this would take a communal effort against a common foe. So we’ve been kind of fighting a war on the side, and sitting off like a bunch of Romans complaining about it. Also, I think that George Bush has an uncanny knack of being someone people hate. I thought Clinton inspired more hatred than any President I had ever seen, but I’ve never seen anything like Bush-hatred. It’s completely mad.
Résumé : Le pres’ ne sait pas s’y prendre, il aurait dû mettre la nation en état de guerre dès le 11 septembre. Ben oui, il est trop mou, George aux yeux de Frank !


Citation :
NPR: And as you talk to people in the streets, the people you meet at work, socially, how do you explain this to them?
FM: Mainly in historical terms, mainly saying that the country that fought Okinawa and Iwo Jima is now spilling precious blood, but so little by comparison, it’s almost ridiculous. And the stakes are as high as they were then. Mostly I hear people say, ‘Why did we attack Iraq?’ for instance. Well, we’re taking on an idea. Nobody questions why after Pearl Harbor we attacked Nazi Germany. It was because we were taking on a form of global fascism, we’re doing the same thing now.
NPR: Well, they did declare war on us, but…
FM: Well, so did Iraq.
Extraits : "Nous faisons face à une nouvelle forme de fascisme global. L’Irak a déclaré la guerre aux USA le 11 septembre."
Mais oui, qu'est ce que je suis bête, Irak = Al Qaeda = Arabes = Islam = fascisme. C'est tous des méchants, j'avais rien compris ! Merci de l’explication Mr Miller.


Ce n'est pas seulement néo-conservateur, il n'a pas une très haute opinion de Bush. Il respire la haine, ce type, c'est tout. Sa BD, c'était les occidentaux supérieurs qui défouraillent du "basané". Maintenant, il se permet de déverser sa bile sur les Musulmans dans les médias US à la suite du 11/09. Mais fondamentalement ce type est un raciste, point.

Dommage, j'avais bien kiffé Sin City, les BD's comme le film.

Maintenant, quel rapport avec REH, tout ça me direz vous ?

Jack London, REH et HPL aussi croyaient qu'il y avait des "races" différentes. REH parlait de prédétérmination génétique.
Ces auteurs pensaient que les aryens ou nordiques étaient d'un sang et d'une génétique plus "pure" que les autres peuples.
Ils étaient influencés par le Darwinisme social et des savants comme Herbert Spencer. Rusty Burke a écrit un excellent article à ce sujet dans l’édition Del Rey de Bran Mak Morn, the Last King. "Survival of the Fittest" est une des "vérités" en lesquelles ils croyaient.
Le darwinisme social, AVANT 1940 et la décolonisation, était une "science" qui n'était pas discréditée ni associée à l'extrême droite. De nombreux intellectuels ou scientifiques "de gauche" y croyaient encore dans les années 30. En France une certaine reconstruction de l'histoire, dès la 3ème République portait le thème de la mission civilisatrice et des gens très sérieux et "progressistes" affirmaient que les Africains avaient besoins des bienfaits de l'occident, car ils n'étaient pas capables (par nature) d'évoluer. Ces théories de survie des races les plus adaptées en raison de leur génétique ou de leur appétence supérieure au progrès, à la conquête et la domination des peuples "inférieurs" SONT ignobles et condamnables, mais j'arrive à passer outre dans un texte ou une oeuvre créés AVANT l'holocauste et la décolonisation (comme les écrits de REH ou HPL).
Ils avaient "l'excuse" : ils ne savaient pas.

300 par contre ressemble énormément à des films de propagande qui pronaient l'inégalité des races, mais APRES: il n'y a pas d'excuse valable, Miller savait très bien avec quelles références il jouait. Le réalisateur, lui, a apparemment suivit fidèlement le récit: je lui accorde le bénéfice du doute.
Au fait, il est en train de nous pondre une aventure de Batman contre Al Qaeda, le père Miller...

C’est donc, à mon humble avis, un film exprimant un racisme profond et viscéral. Si vous êtes d’un autre avis et ne voyez pas ce qui pour moi est une évidence, tant pis.
Pour moi 300 prone l'inégalité des "races" et la supériorité d'une culture sur les autres.
Moi, je pense qu'il n'y a qu'une race humaine, c'est l'homo sapiens.


Dernière édition par le Mer 5 Sep - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrysagon

avatar

Nombre de messages : 414
Localisation : Loire-Atlantique
Date d'inscription : 07/09/2005

MessageSujet: Re: 300   Mer 5 Sep - 7:31

Je crois que tu as éclairé tout le monde de façon efficace !

Sur les choses que réveillent en nous parfois les films violents, et pourquoi pas les lectures violentes comme l'est à l'occasion REH, ne nous leurrons pas. En chacun de nous sommeille une bête assoiffée de sang, tapie au fond de notre cerveau (reptilien ?).
L'important est ce que l'on fait après avoir posé notre livre ou lorsqu'on sort du cinéma. Malheureusement tout le monde n'a pas notre discernement, et c'est là que la propagande peut avoir son impact. je me rappelle de ce jeu vidéo diffusé en 2002 par l'armée américaine, et dans lequel on pouvait intégrer un commando pour des actions sur un terrain inspiré du Moyen orient. Bizarrement quel que soit le camp que l'on choisissait on se voyait toujours blanc et en treillis, et l'ennemi apparaissait toujours en turban. Bizarre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysagon.free.fr
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: 300   Mer 5 Sep - 7:36

Oui, bon, j'ai lu les interviews de Miller, et j'avoue que j'ai été surpris effectivement par ses propos. Je ne m'attendais pas à ça de sa part ?! Et dire que ce type a des millions de fans à travers le monde... : (

Maintenant, en ce qui concerne l'aspect "guerrier", je ne faisais pas allusion du tout aux aspects évoqués par Kyorou (et qui me font gerber aussi). Ce que je voulais signifier, ce sont les liens particuliers que seuls peuvent avoir entre eux des combattants. Ceux qui pratiquent à un certain niveau des arts martiaux pourront comprendre facilement cela.

Peu de gens aujourd'hui dans notre civilisation peuvent se vanter de vivre d'aussi intense façon. C'est tout ce que je voulais dire. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: 300   Mer 5 Sep - 7:56

Chrysagon a écrit:


Sur les choses que réveillent en nous parfois les films violents, et pourquoi pas les lectures violentes comme l'est à l'occasion REH, ne nous leurrons pas. En chacun de nous sommeille une bête assoiffée de sang, tapie au fond de notre cerveau (reptilien ?).

La violence, c'est "mauvais", c'est bien connu. : )
Le film est peut-être "violent", mais il est surtout esthétique. A mon sens, le tableau de Picasso "Guernica" est bien plus violent... mais bref !
La violence n'est pas le problème : ce n'est pas parce qu'un film, un tableau, une musique est "intense" qu'on doit lui affubler tout de suite le terme si péjoratif de "violent".
Et ce n'est pas parce qu'un film est violent qu'il n'a systématiquement rien à dire ou qu'il est "mauvais". C'est un peu réducteur...

Loin des clichés (violent = pas bon), il y a quantité de films "violents" qui sont ou peuvent être de véritablers chefs d'oeuvres.

Et ce n'est pas non plus parce qu"un film est "intense" qu'on est systématiquement décérébré en le regardant ?! LOL

Ne sous-estimons pas ceux qui nous sont inférieurs, cher Chrysagon : y a surement des gens plus faibles que nous qui ont vu 300 avec leur cerveau reptilien et en bavant...

Le cerveau reptilien n'est pas une chose "mauvaise". Mais pour le savoir, encore faut-il être capable de l'utiliser, et non pâs s'y assujetir, comme l'on peut être assujéti TOUT AUTANT par notre intellect. Car l'intellect, c'est manipulable aussi, ne l'oublions pas.


PS : HEY LES GARS, çA RIGOLE PAS SUR VOTRE FORUM ! : )

.
Revenir en haut Aller en bas
Stormbringer

avatar

Nombre de messages : 348
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: 300   Mer 5 Sep - 11:44

Bon j'admet que je suis déçu moi aussi (argh mon orgueil!), je ne l'apercevrai plus de la même façon. Mais cela n'empêche pas que je trouve que ce film est divertissant. Mais lorsque je le regarde je n'ai pas une soudaine envie de devenir le porte-parole d'une quelconque race suprême. Surement que certaine personne sont plus influancable que d'autre.

Et il y a plusieurs sortes de violence, il y a la violence inutile qui n'emmène a rien, et il y a la violence réaliste qui peut dénoncer une certaine cause ou simplement parce qu'elle doit y être. Comme dans 300 ou d'autre film d'époque, je verrais mal un champ de bataille sans une goûte de sang qui y est versé. Ca enlèverait le côté réaliste d'une véritable bataille et le film serait moins prenant. Mais le tout dépend de la perspective de la personne aussi.

Comme ce week-end j'ai vu le dernier Halloween de Rob Zombie. C'est un film très violent, il y a une dame qui a dit en sortant de la salle que ce film n'apporte rien de bon, mais moi j'y ai vu un côté dénonciateur sur certain point. Par exemple que certain tueur en série sont créé par la société où il sont nés et ainsi de suite...

Et c'est vrai que le cerveau reptilien n'est pas une mauvaise chose tout comme l'intellect, il faut simplement trouver un belle équilibre entre les deux.

Wooohooo c'est le party!! jocolor geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
axerules

avatar

Nombre de messages : 190
Localisation : Tarantia, Aquilonie
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: 300   Mer 5 Sep - 13:32

Qu'on puisse avoir une fascination pour la violence, qu'on l'exprime dans l'art, ça n'a franchement rien de choquant à mes yeux. Que l'on soit touché par une certaine esthétique, je le suis aussi. Même si je préfère celle des films de ken geki/chambara (films de sabre) aux pixels de 300.

Maintenant, pour certains pseudo-intellectuels ça craint. C'est pas bien. Attendez...sauf quand on peut légitimer ça par un prétexte: il faut que ça soit reconnu comme de l'art par la majorité des gens.

Ces grands penseurs de Télérama, par exemple, avaient fait des critiques très moyennes du premier Tarantino ou lorsque les films de J. Woo commencaient à arriver en France. Après la palme d'or de Quentin T. et lorsqu'ils ont lus les interviews de J. Woo qui faisait des références à Melville, O surprise, les critiques sont devenues dithyrambiques. Je me rappelle même d'une critique faîte par le même journaliste à un an d'intervalle lors du passage sur Canal, là la violence n'était plus gratuite mais géniale, sublimée... A pisser de rire.


Ensuite, parler du cerveau reptilien, ça vaudrait largement le coup de créer un nouveau sujet, je crois. Il me semble que sur l'homme et l'animal, l'évolution, l'instinct, REH a écrit pas mal de choses dont nous pourrions discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: 300   Mer 5 Sep - 14:30

axerules a écrit:
Qu'on puisse avoir une fascination pour la violence, qu'on l'exprime dans l'art, ça n'a franchement rien de choquant à mes yeux.

On peut exprimer quelque chose sans éprouver de "fascination", il me semble...

A noter que la "violence", c'est très relatif : elle n'est pas ressentie de la même façon par tout le monde. Souvent, on entend par "violence" simplement quelque chose qui nous dépasse en intensité ; lorsque notre "seuil" de tolérence est dépassé, alors on peut parler de "violence". Mais encore une fois, ce seuil varie selon les individus.

Pour illustrer mon propos, je vous invite à vous souvenir de cette scène issue de la série TV "Shogun" (tiré du roman éponyme) ou des occidentaux débarquent au japon féodal et où l'un d'entre eux est torturé (en échange de la vie de tous les autres) : ses cris résonnent toute la nuit. Le samourai qui ordonna cela sort alors de chez lui ; c'est l'aube. seul sur le perron, il entend le gaijin hurler au loin, tandis que lui est pleinement vivant.

PS : je ne suis pas en train de prôner la supériorité ni des sociétés féodales ni l'usage de la torture, vous l'aurez compris.


-
Revenir en haut Aller en bas
cimmerianbloke

avatar

Nombre de messages : 50
Age : 45
Localisation : Mons, Belgique
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: 300   Mer 5 Sep - 14:32

Pour faire bonne mesure et jeter un peu d'huile sur le feu, je soulignerai juste que Miller, sur une échelle raciste, est très en dessous de Howard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: 300   Mer 5 Sep - 14:33

Et je dirais que -peut-être en m'avançant un petit peu que Conan vit et respire en ayant ce même sentiment constament (celui de se sentir bien vivant, par rapport aux "civilisé")
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: 300   Mer 5 Sep - 14:34

cimmerianbloke a écrit:
Pour faire bonne mesure et jeter un peu d'huile sur le feu, je soulignerai juste que Miller, sur une échelle raciste, est très en dessous de Howard...

Arrête, avec ton huile ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 300   

Revenir en haut Aller en bas
 
300
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques Némédiennes :: Lanterne Magique-
Sauter vers: