Visiter le siteVisiter le site  AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Solomon Kane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Argentium Thri'ile

avatar

Nombre de messages : 316
Age : 42
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Solomon Kane   Jeu 16 Oct - 2:04

La question des continuations des inachevés de Howard continuera longtemps de faire débat : vaut-il mieux un bon inachevé qu'une mauvaise complétion ?
A mon sens, l'essentiel des nouvelles complétées s'achemine vers le niveau "correct". Ca ne trahit pas le fragment, mais ça ne le fait pas décoller non plus.
Par contre, certains fragments achevés sont absolument catastrophiques : je pense notamment à "The Devil Woodchopper" et "Taverel Manor" (ce dernier paru sous le titre "Le Manoir de la Terreur").

A mon sens, il est bon que les fragments dans ce livre aient été laissé tel quel. Tout au plus, pour ceux que ça intéresse, aurait-il pu être précisé en note de fin de bouquin que untel avait terminé tel fragment. Après, à charge du lecteur de chercher ces versions...

Quant à la question de la pureté du texte, je suis moins mesuré et je suis à 200% pour ! Une des principales raisons est que l'on aime - ou pas - enfin Howard pour sa plume, et non pas pour le travail d'un collectif dont il est le principale contributeur, mais dont l'écrit passe par le filtre des différents intervenants successifs.
Alors, c'est sûr, on débarrasse les textes de leurs impuretés et on peut en trouver d'autres qui étaient le fait de Howard lui-même. Tout d'abord, je pense que ce n'est tout de même pas le cas général. Et ensuite, ça fait partie aussi du charme et du prix de ce type d'ouvrage. On y présente toutes les facettes d'un auteur, même parfois les moins flatteuses.
Et cet aspect fait aussi que l'on peut enfin baser un travail critique sur la production de Howard et de Howard seul, pour ceux qui se lancent dans ce genre d'aventures.
Et justement, cet aspect puriste des textes est une volonté affirmée de tonton Patrice qui, en quelque sorte, veut débarrasser l'homme - Howard - de la légende (c'est beau, on dirait du William Blake).

Quant au fait que tu préfères les deux volumes NéO au Bragelone, il y a peut-être aussi le fait qui tu y es plus habitué, que tu y attaches plus d'affect.
Mais aussi peut-être aussi que tu peux préférer le style de traduction de François Truchaud à celui de Patrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark schneider



Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Solomon Kane   Mer 28 Avr - 3:26

Bon, j'ai achevé ma lecture de Solomon Kane il y'a déjà quelques jours...

De prime abord, je dois avouer que j'ai eu un peu plus de mal à rentrer dans ce livre que dans les Conan et Bran mak Morn. Il faut dire déjà que la première nouvelle, bien qu'intéressante, souffre clairement de quelques défauts littéraire (bien expliqué à la fin du bouquin), s'en suit des nouvelles très courtes certes plutôt sympathique, mais bien trop courte pour que l'on puisse s'attacher au personnage... Et quand on reviens à des nouvelles plus longues, il y'a justement quelques longueurs parfois... Bref, je pense que c'est tout simplement du à l'âge d'Howard, peut-être pas encore au faite de sa maturité littéraire...

De plus, le personnage de Solomon Kane est définitivement trop mystérieux, trop froid... Bon on a quand même quelques éléments sur son passé, mais rien qui explique son attitude. Je dis pas que Howard aurait du tout dévoiler du personnage, mais tel quel, Kane est vraiment trop hermétique, ça le rend pas forcément très attachant.

Par contre, quand Howard est au top de sa forme, ça déchire toujours autant...comme beaucoup, j'ai été complètement happé par "Des ailes dans la nuit", du Howard de ce niveau, j'en redemande... Bizarement, j'ai aussi bien aimé la dernière nouvelle, plus lovecraftienne...celle aussi avec les vampires-zombies m'a bien plut. "La flamme bleue de la vengeance"" détonne tellement des récits qui l'entoure que ça fait bizarre, j'ai bien aimé malgré des lourdeurs évidentes et un changement d'ambiance un peu trop brutal par rapport aux nouvelles africaines.

Parmi les appendices, la longue nouvelle inachevée "Ashurr" est un peu trop longuette, bizarre que Howard ne l'ait pas terminé vu qu'il en a quand même rédigée une bonne partie, mais elle est pas passionnante. Par contre, le fragment avec John Silent semblait bien prometteur, ça me donnerait presque envie d'acheter les volumes Néo pour avoir l'histoire completée, même si c'est pas howard. Faut dire que j'ai lut y'a pas longtemps le comics le "Chateau du diable" qui m'a bien plut, peut-être qu'il s'agit exactement de la même histoire que la version completé du fragement chez néo.

Sinon, d'un point de vue historique, la vision d'Howard des noirs m'a beaucoup intéressée. Un racisme vraiment bien différent de celui d'aujourd'hui...où l'on se demande vraiment parfois si Howard ne se force pas à faire exprès des références sur la "supériorité aryenne". Le laïus à la fin des Ailes dans la nuit tombe tellement comme un cheveu dans la soupe...ça me semble un peu gros. D'autant que ce que je retiens surtout de ces aventures africaines, c'est la présence constante de N'longa, le frère de sang, symbolisé par le baton, et la fureur de Kane suite au massacre de la tribu toujours dans ses fameuses ailes dans la nuit.

Bref, encore un volument très intéressant, même si à moins avis moins convaincant que les autres que j'ai lut sur le plan littéraire.
Bon je vais faire une petite pose howardienne, lire un peu de SF, avant de m'attaquer à Samarcande et Bal Sagoth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louinet

avatar

Nombre de messages : 520
Localisation : Tarantia
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Re: Solomon Kane   Mer 28 Avr - 3:41

Le laius aryen à la con à la fin de "Des Ailes dans la Nuit" est, j'en suis convaincu, l'influence directe du début de la correspondance avec HPL. Il y trois textes écrits durant ce même mois qui contiennent le même genre de références à la con. Ce qui ne fait pas de Howard un fana de Martin Luther King pour autant, mais le racisme de Howard était plus un tas de préjugés, de stéréotypes et d'héritage de la guerre de Secession que le militantisme aryen d'un HPL, que je renifle très fortement à la fin de "Des Ailes". C'est Howard, intimidé par Lovecraft, qui veut absolument émuler son nouveau maître.
Et ca tombe, comme tu le dis, comme un cheveu dans la soupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solomon Kane   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solomon Kane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» LES POEMES DE ROBERT E HOWARD
» (Hunters, Loups-Garous, Vampires) - Van Helsing
» Kane Vs John Morrison
» Kane, Dolph Ziggler & Randy Orton VS Edge, Justin Gabriel & Chris Jericho
» Kane Vs HHH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques Némédiennes :: La Grande Bibliothèque de Tarantia-
Sauter vers: