Visiter le siteVisiter le site  AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview Louinet...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
louinet

avatar

Nombre de messages : 520
Localisation : Tarantia
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Interview Louinet...   Lun 5 Jan - 10:41

interview réalisée le jour du bouclage de Conan 3. Je venais de passer 36 heures d'affilée derrière mon écran d'ordinateur, d'où la petite fatigue et les valises.
Mais j'avais un bon intervieweur, et les questions sont intéressantes, je trouve...

http://www.yozone.fr/spip.php?rubrique133

Patrice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mithridate



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Lun 5 Jan - 12:30

Salutations.

Agréable entrevue ; je terminais hier "Les Clous Rouges" lorsque je m'interrogeai quant à la portée excessivement digressive , et de fait, hasardeuse (sans qu'on ne s'y désintéresse), sans nul doute due à la ductilité de la matière constituant le corpus howardien (tout du moins de celle que certains lui attribuèrent; peut-être n'est-elle si extensible) des exégèses formulées sur l'ensemble de ce qui fut les arcanes de la rédaction de Conan par Howard, de l'Howard insufflé dans Conan, du Conan avatar réflexif d'Howard et de la limite dans laquelle on puisse prêter à Howard un dessein à l'intérieur de l'acte expressif ou préjugé latent du cimmérien.

Détailler la finesse d'une volonté, subodorée manifeste, au sein d'un ouvrage qui nous marqua, est-ce méliorer justement l'objet ? En quoi ne devrions-nous ne nous le permettre ? Est-ce un tort que de céder à ce que l'on imagine être la vocation de ce passage-ci, de ce dialogue-là, de ce silence-ci, de cette immixtion-là ?
Pourrait-on seulement appréhender cela comme un caprice insidieux à soi-même, qu'on concrétise dans la passion et l'admiration allouées ?

Du reste, une troisième édition clôturant un processus ayant assuré ses prérogatives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrysagon

avatar

Nombre de messages : 414
Localisation : Loire-Atlantique
Date d'inscription : 07/09/2005

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Mar 6 Jan - 1:28

Neutral

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysagon.free.fr
axerules

avatar

Nombre de messages : 190
Localisation : Tarantia, Aquilonie
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Mar 6 Jan - 7:01

Mithridate,

Tout d'abord, sache que "méliorer" n'est pas, à ma connaissance, un mot figurant dans le dictionnaire.

En second lieu, souffre d'apprendre que la sagesse populaire, souvent négligée, prétend que "les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures".

Finalement, permet moi de te révéler que de l'emploi de termes volontairement abscons et de tournures de phrase prétendument soutenues ne résulte pas forcément une incidence drolatique mais, parfois, et cela bien entendu plus particulièrement dans le cas précis de l'énoncé de ton cru figurant ci-dessus, une somme plutôt indigeste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esau cairn

avatar

Nombre de messages : 290
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Mar 6 Jan - 9:02

Ha Axerules, les élucubrations sybillines t'agacent ? Au moins tu les a comprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M118



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 11/09/2008

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Mar 6 Jan - 10:53

Mithridate a écrit:
Salutations.

Agréable entrevue ; je terminais hier "Les Clous Rouges" lorsque je m'interrogeai quant à la portée excessivement digressive , et de fait, hasardeuse (sans qu'on ne s'y désintéresse), sans nul doute due à la ductilité de la matière constituant le corpus howardien (tout du moins de celle que certains lui attribuèrent; peut-être n'est-elle si extensible) des exégèses formulées sur l'ensemble de ce qui fut les arcanes de la rédaction de Conan par Howard, de l'Howard insufflé dans Conan, du Conan avatar réflexif d'Howard et de la limite dans laquelle on puisse prêter à Howard un dessein à l'intérieur de l'acte expressif ou préjugé latent du cimmérien.

Détailler la finesse d'une volonté, subodorée manifeste, au sein d'un ouvrage qui nous marqua, est-ce méliorer justement l'objet ? En quoi ne devrions-nous ne nous le permettre ? Est-ce un tort que de céder à ce que l'on imagine être la vocation de ce passage-ci, de ce dialogue-là, de ce silence-ci, de cette immixtion-là ?
Pourrait-on seulement appréhender cela comme un caprice insidieux à soi-même, qu'on concrétise dans la passion et l'admiration allouées ?

Du reste, une troisième édition clôturant un processus ayant assuré ses prérogatives.
Traduction, SVP ? Blink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mithridate



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Mar 6 Jan - 11:53

Salutations.


Rien n'est moins ma première volonté en ce vous voyez apparaître de plus saillant à mon intervention, malgré moi.

Aussi, si vous vouliez bien découvrir des phrases ce fard calamiteux en ce que l'on s'y arrête trop tôt, il nous serait offert, sous caution de résister à l'appel de certains retranchements, l'opportunité de débattre les points qui, si je n'écarte leur nature à la faillibilité et au contestable, m'apparaissent toujours oscillant sur un point de rupture tu, curieusement oblitéré.

Bien, en conséquence de postures quelques peu dubitatives (j'en prends mon parti d'ailleurs), je résumerai (malheur à lui) mon propos de la manière suivante :

*- Beaucoup ici (sinon tous) apprécient Howard par l'entremise de son Conan, nombreux sont ceux également à s'être intéressés à Howard suite à la lecture des péripéties du cimmérien afin d'en mieux comprendre les motivations, la psyché, le caractère et les motivations dominantes, pour enfin décider que l'auteur, tout comme son personnage, devaient être appréhendés en synergie et ce, de manière continuelle, étant donné l'évidence de leur cooptation, tant dans la direction que donna Howard aux entreprises de son barbare que dans ce que le travail inconscient du barbare couché sur papier eut sur Howard.

Conan aurait été une échelle accélérée de la compréhension pour son auteur, au sein d'implications concrètes de la pensée sur son réel, d'autant plus que Howard accordait une part importante de lui-même, consciemment ou pas, dans les exactions et menées de Conan.

Ce que j'essayais d'exprimer plus tôt en revanche, c'est qu'en dépit de la somme des choses postulées précédemment*, serions-nous réellement aptes (et habilités moralement, quel que soit notre investissement, notre érudition, et notre connaissance de l'univers de l'œuvre et de son auteur) à discerner, puis à développer sur la même base de ces "observations" et "rapprochements", "déductions" et "corollaires", ce qui fut le dessein véritable d'un auteur à la rédaction de son personnage et de ses réactions, des symbolismes et des spiritualités traversant l'œuvre ? Et donc par extension, interpréter Conan à travers la somme des supputations faites sur Howard, le prisme de vision qu'on supposait être celui qu'adopter Howard lorsqu'il écrivit Conan, et vice-versa.

Ces interrogations s'appliquent d'évidence à n'importe quelle œuvre littéraire, mais c'est Conan qui nous intéresse là.

Dev(ri)ons-nous céder à l'envie de voir au-delà de ce qui ne fut jamais pensée ni parti de l'intention d'un auteur pour l'amour simple et la satisfaction que nous procure l'illusion d'une élucidation à son(es) mystères ?

Amicalement,
Mithridate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esau cairn

avatar

Nombre de messages : 290
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Mar 6 Jan - 14:05

Mithridate a écrit:


Dev(ri)ons-nous céder à l'envie de voir au-delà de ce qui ne fut jamais pensée ni parti de l'intention d'un auteur pour l'amour simple et la satisfaction que nous procure l'illusion d'une élucidation à son(es) mystères ?

Mithridate.

Il y a longtemps, j'étais alors en classe de première et nous pratiquions l'exercice du commentaire composé, je posai la même question en d'autres termes à mon professeur de français ; celui-ci me répondit que l'avis de l'auteur tel quel on s'en foutait éperdument et que ce qui nous intéressait c'était l'exégèse de ses textes pour entrevoir ce qu'il avait dans le ciboulot et que lui-même ne savait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mithridate



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Mar 6 Jan - 14:54

Citation :
je posai la même question en d'autres termes à mon professeur de français ; celui-ci me répondit que l'avis de l'auteur tel quel on s'en foutait éperdument et que ce qui nous intéressait c'était l'exégèse de ses textes pour entrevoir ce qu'il avait dans le ciboulot et que lui-même ne savait pas.


Quand ça ne tient pas du fantasme.

Bon nombre de ces exégèses ayant peut-être eu meilleur compte à ne jamais éclore, et pour l'intégrité de leur émetteur, et pour la dignité de l'auteur qui les reçoit.

J'imagine que votre rhétorique ne se réduit pas d'ordinaire à simplement professer de la sorte ; soyons sérieux, il est question ici de savoir où et quand ce que l'on prête d'intentions à un auteur outrepasse fondamentalement, au-delà de ce qu'il est raisonnablement permis de supposer et d'entrevoir dans ce qui lui aurait échappé, les digues évidentes à l'intérieur desquels ses desseins les plus étendus ( conscients et inconscients) sont.

Donc ici (à l'opposé de votre exemple), ce n'est pas de savoir s'il est judicieux d'entreprendre les travaux exégétiques nécessaires aux compréhensions primordiales d'une œuvre, mais de savoir jauger et délibérer de notre propre faiblesse au fantasme, de ce que l'on voudrait que signifie telle œuvre et qui fait qu'on s'attelle, contre toutes choses, à faire apparaître légitime.

Un caprice candide sur lequel je m'interroge.


Cordialement.

Postscriptum : il va sans dire que tout ceci n'a aucune parenté avec "Les Clous Rouges" ni les travaux de Patrice Louinet lui étant affiliés, l'achèvement de l'ouvrage ayant simplement servi d'amorce à ce sujet de réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argentium Thri'ile

avatar

Nombre de messages : 316
Age : 42
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Mar 6 Jan - 16:38

En termes simples, l'exégèse des textes de Howard serait hasardeuse - peut-être malvenue ou sujette à critique - n'eut-ce été trois facteurs distincts :
- le fait marquant et évident que Howard mettait beaucoup de lui-même dans sa création littéraire, comme l'a souligné Lovecraft dans l'oraison funèbre qu'il écrivit pour son ami Texan.
- le fait que les "lectures" qui sont faites des motivations de l'auteur et de sa psychologie du moment sont issues de recoupements entre diverses sources, qu'il s'agisse (souvent) en premier lieu du contenu de ses écrits (parfois de la comparaison entre différentes versions d'un même texte), des éléments qui émaillent sa correspondance et des éléments biographiques qui nous sont parvenus.
- le fait que ces mêmes "lectures" ne sont pas assénées de façon péremptoires et définitives, mais sont avancées comme suppositions probables en l'état actuel de nos connaissances et analyses.

Quant au second point (je sais, j'ai déjà souvent cité cet exemple), j'ai une anecdote personnelle : après lecture d'un certain nombre de récits de jeunesses de Howard, je m'étais étonné de la place qui était y réservé au personnage de la sœur, de la description très atypiques qui en était souvent faite, qui me semblait relever d'une passion "hors proportion" dans le cadre de la narration. Exégète amateur, j'avais alors fait part de mon intuition que la chose avait un caractère TRES personnel pour lui et que l'on pouvait supposer qu'il y avait un manque, une envie, voire peut-être un problème familial derrière.
Il me fut bien vite répondu qu'effectivement la mère de Howard avait fait une fausse couche avant sa naissance. Le fait m'était alors totalement inconnu mais je l'avais décelé rien qu'à la lecture de sa production. Il me fallait juste corroborer l'indice décelé.

Quant au troisième point, il faut noter que Howard, consciemment ou non, a lui-même brouillé les pistes, notamment au sujet de ses origines gaéliques ou même de sa facilité à écrire. Il aura fallu collecter des informations, les recouper et les analyser pour déceler la vérité derrière les affirmations même de Two-Gun Bob.
Devant le fait, toute analyse tranchée, quels que soient les éléments sur lesquels ils s'appuient, ne peuvent qu'être sujets à caution, et acceptables jusqu'à l'apparition d'une nouvelle approche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrysagon

avatar

Nombre de messages : 414
Localisation : Loire-Atlantique
Date d'inscription : 07/09/2005

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Mer 7 Jan - 0:57

Argentium Thri'ile a écrit:
Devant le fait, toute analyse tranchée, quels que soient les éléments sur lesquels ils s'appuient, ne peuvent qu'être sujets à caution, et acceptables jusqu'à l'apparition d'une nouvelle approche.

Sinon un auteur ne pourrait écrire que sur des sujets donnés, en fonction uniquement de ses expériences, de ses peurs, etc... Ca serait plus que réducteur, à moins que le chien de REH n'ai été en fait un lycanthrope qui se transformait en barbare les nuits de pleine Lune pour raconter ses aventures au maître de sa forme canine.

Autre chose : ce forum a connu il y a quelques années une personne dont le style était très très abscons, de façon purement volontaire. La chose s'est mal terminée, pas seulement pour cela. Prière à tous d'utiliser le français sans fausses figures de styles. Merci.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysagon.free.fr
Mithridate



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Mer 7 Jan - 6:16

Citation :
- le fait marquant et évident que Howard mettait beaucoup de lui-même dans sa création littéraire, comme l'a souligné Lovecraft dans l'oraison funèbre qu'il écrivit pour son ami Texan.
- le fait que les "lectures" qui sont faites des motivations de l'auteur et de sa psychologie du moment sont issues de recoupements entre diverses sources, qu'il s'agisse (souvent) en premier lieu du contenu de ses écrits (parfois de la comparaison entre différentes versions d'un même texte), des éléments qui émaillent sa correspondance et des éléments biographiques qui nous sont parvenus.
- le fait que ces mêmes "lectures" ne sont pas assénées de façon péremptoires et définitives, mais sont avancées comme suppositions probables en l'état actuel de nos connaissances et analyses.

Je le conçois dans son intégralité, ces éléments m'étant aussi familiers qu'à vous.

Citation :
Quant au second point (je sais, j'ai déjà souvent cité cet exemple), j'ai une anecdote personnelle : après lecture d'un certain nombre de récits de jeunesses de Howard, je m'étais étonné de la place qui était y réservé au personnage de la sœur, de la description très atypiques qui en était souvent faite, qui me semblait relever d'une passion "hors proportion" dans le cadre de la narration. Exégète amateur, j'avais alors fait part de mon intuition que la chose avait un caractère TRES personnel pour lui et que l'on pouvait supposer qu'il y avait un manque, une envie, voire peut-être un problème familial derrière.
Il me fut bien vite répondu qu'effectivement la mère de Howard avait fait une fausse couche avant sa naissance. Le fait m'était alors totalement inconnu mais je l'avais décelé rien qu'à la lecture de sa production. Il me fallait juste corroborer l'indice décelé.

Quant au troisième point, il faut noter que Howard, consciemment ou non, a lui-même brouillé les pistes, notamment au sujet de ses origines gaéliques ou même de sa facilité à écrire. Il aura fallu collecter des informations, les recouper et les analyser pour déceler la vérité derrière les affirmations même de Two-Gun Bob.
Devant le fait, toute analyse tranchée, quels que soient les éléments sur lesquels ils s'appuient, ne peuvent qu'être sujets à caution, et acceptables jusqu'à l'apparition d'une nouvelle approche

Je suis en accord avec tout ceci, d'autant mieux que ces éléments ne m'étaient pas également étrangers (je crois bien, d'ailleurs, vous avoir lu sur d'autres forums à ce propos).



Pour le reste, la question se diffuse au-delà du corpus des nouvelles de Conan, il sera à ce sujet très certainement satisfaisant de constater quels examens liminaires seront effectués sur les prochains volumes édités chez Bragelonne quant aux nouvelles baptisées orientales.


Citation :
Autre chose : ce forum a connu il y a quelques années une personne dont le style était très très abscons, de façon purement volontaire. La chose s'est mal terminée, pas seulement pour cela. Prière à tous d'utiliser le français sans fausses figures de styles. Merci.

Une requête pour le moins cocasse. On aura rarement osé m'en faire part.
Je l'appréhenderai néanmoins.


Dernière édition par Mithridate le Jeu 8 Jan - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argentium Thri'ile

avatar

Nombre de messages : 316
Age : 42
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Mer 7 Jan - 7:31

Ce qui est donc notable, par rapport à ta question initiale, c'est que, compte tenu de second point que j'aborde dans me précédente réponse, il paraît peu loisible de s'en tenir aux seuls écrits relatifs à Conan pour fonder une analyse de son auteur.
Rappelons tout de même que, par exemple, la série des Steve Costigan et surtout celle des Breckinridge Elkins contiennent chacune au moins autant d'histoires que la série consacrée au Cimmérien.
Plus encore, si on prend la question du genre littéraire en considération, l'heroic fantasy, constitue une part mineure de l'oeuvre de Howard - en terme de nombre de récits - comparé à d'autres genres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrysagon

avatar

Nombre de messages : 414
Localisation : Loire-Atlantique
Date d'inscription : 07/09/2005

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Jeu 8 Jan - 1:14

Mithridate a écrit:
Une requête pour la moins cocasse. On aura rarement osé m'en faire part.
On a peur de rien ici ! Laughing

Mithridate a écrit:
Je l'appréhenderai néanmoins.
Merci Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysagon.free.fr
Effix

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Jeu 8 Jan - 4:17

Je ne sais pas quel message voulait transmettre réellement Howard dans ses textes, et seul lui pourrait le dire...

Tout ce que je sais, c'est que si Conan se retrouvait devant Mithridate, rien qu'a sa façon de s'esprimer, il l'aurait trancher dans le sens de la longueur! Quelle situation cocasse pig .

Voila c'était mon humble point de vue selon que" ces mêmes "lectures" ne sont pas assénées de façon péremptoires et définitives, mais sont avancées comme suppositions probables en l'état actuel de nos connaissances et analyses."

Bone année !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mithridate



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Jeu 8 Jan - 11:41

Citation :
Tout ce que je sais, c'est que si Conan se retrouvait devant Mithridate, rien qu'a sa façon de s'esprimer, il l'aurait trancher dans le sens de la longueur! Quelle situation cocasse .

Bah, c'eût été un honneur ; bien que j'ai dans l'idée que le cimmérien est assez à l'aise avec le langage, peu importe le ton initié il aurait pu y rétorquer sans paraître le moins du monde démuni ni pris de cours, en considération de ceci "Il me suffit de vivre ma vie intensément ; tant que je peux savourer le jus succulent des viandes rouges et le goût des vins capiteux sur mon palais, tant que je peux jouir de l’étreinte ardente de bras à la blancheur d’albâtre et de la folle exultation de la bataille lorsque les lames bleutées s’enflamment et se teintent d’écarlate, je suis satisfait !. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buliwyf

avatar

Nombre de messages : 64
Age : 48
Localisation : Mons (Belgique)
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Jeu 8 Jan - 11:57

Et ... "Je sais une chose: si la vie est une chimère, alors moi aussi j'en suis une; par conséquent l'illusion est réelle pour moi. Je vis, je brûle de l'ardeur de vivre, j'aime, je tue et je suis satisfait"

vengeance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lefanzinophile.blogspot.com/
Effix

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Jeu 8 Jan - 13:28

Voila le chef viking à résumé ma pensée ! Pas de palabres, mais de l'action, pas de grands discours, mais du concret !

Plus sérieusement, je n'ai rien contre toi Mithridiate, mais bon, ta façon de t'exprimer n'a rien de naturel, et provoque un ressentiment de ta part de vouloir écraser les autres de ton langage de dictionnaire.
Nous aurions été sur un forum parlant de Shakespeare, ou de Molière, cela aurait pu être presque "naturel" (et encore), mais en aucun cas un échange sur un écrivain populaire tel qu'Howard ne requiert un tel langage.
Je ne sais pas quel en est le but, mais à part être ridicule et ennuyeux au bout de deux phrases, il n'inspire qu'à la fatigue. Pas même un lettré de l'académie française ne s'exprimerait de cette façon . Je pense donc plus à une démonstration de vocabulaire français, ou une blague qui n'a de comique que le nom.
Tu sembles avoir des avis interressant sur le travail d'Howard et je serais interressé de les lire, mais dans ce cas, fais le sérieusement, blague à part...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argentium Thri'ile

avatar

Nombre de messages : 316
Age : 42
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Jeu 8 Jan - 14:48

Les gars, je crois que le message de Chrysag' est bien passé la première fois... je ne suis pas sûr qu'il soit nécessaire d'en rajouter une deuxième couche.
Je sais, la vague de froid vous fait penser à votre Cimmérie natale, mais calmez vos ardeurs... chopez-vous une zamorienne et faites lui sa fête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrysagon

avatar

Nombre de messages : 414
Localisation : Loire-Atlantique
Date d'inscription : 07/09/2005

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Ven 9 Jan - 0:57

Argentium Thri'ile a écrit:
chopez-vous une zamorienne et faites lui sa fête.

Une seule ? Shocked

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysagon.free.fr
pogo

avatar

Nombre de messages : 71
Age : 36
Localisation : lille
Date d'inscription : 26/12/2007

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Mer 14 Jan - 9:10

Chrysagon a écrit:
Argentium Thri'ile a écrit:
chopez-vous une zamorienne et faites lui sa fête.

Une seule ? Shocked

a moins qu'une seule ne te convienne mais moi je les prends par paquet de 12 pig

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrysagon

avatar

Nombre de messages : 414
Localisation : Loire-Atlantique
Date d'inscription : 07/09/2005

MessageSujet: Re: Interview Louinet...   Lun 19 Jan - 7:59

pogo a écrit:
Chrysagon a écrit:
Argentium Thri'ile a écrit:
chopez-vous une zamorienne et faites lui sa fête.

Une seule ? Shocked

a moins qu'une seule ne te convienne mais moi je les prends par paquet de 12 pig

lol!

En plus y'a des réducs qu'en tu en prends plusieurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysagon.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview Louinet...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview Louinet...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une interview de Jean Raspail
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Interview Cedras
» interview de lichen par jol sur les futur modifications
» [09/06/11] SWTOR E3 : Interview de Daniel Erickson par Fureur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques Némédiennes :: La Grande Bibliothèque de Tarantia-
Sauter vers: