Visiter le siteVisiter le site  AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le seigneur de Samarcande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Dark schneider



Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Sam 23 Jan - 9:48

Ok, merci pour l'info.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louinet

avatar

Nombre de messages : 520
Localisation : Tarantia
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Sam 23 Jan - 14:49

Pour recentrer sur Samarcande, j'ai appris aujourd'hui qu'il était dans le Top 10 des meilleurs livres de l'année du rédac' chef d'Elbakin.
Pour un livre qui ne contient pas l'ombre d'un poil de troll, ça fait plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fafnir



Nombre de messages : 131
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Lun 29 Mar - 2:51

Nouvelle adaptation comics en cours:"Hawks of Outremer".
Pour l'instant seul deux couvertures sont visibles. Pour celle de Joe Jusko Cormac Fitzgeoffrey à plus qu'un air de famile avec Conan, faut dire que le bonhomme à peint de nombreuses couvertures de Savage Sword of Conan.
Affaire à suivre pour la qualité de cette adaptation.
http://forum.superpouvoir.com/showthread.php?p=341271#post341271
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince92



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Mer 14 Avr - 3:35

Je viens de terminer la lecture du Seigneur de Samarcande. Ma première impression est partagée : Comme souvent avec Howard, le bon côtoie le médiocre, et si certaines des nouvelles présentées dans le recueil sont vraiment dignes du plus grand intérêt (le Lion de Tibériade est ma préférée), d’autres me sont tombées des mains, par exemple l’histoire impliquant des Cosaques-(je ne me souviens déjà plus du titre…).

Sur cet épisode particulier, en lisant la postface du livre, j’ai d’ailleurs constaté avec satisfaction que Patrice arrive à la même conclusion concernant ce récit : pas assez construit, l’histoire se perd dans un fatras de connections improbables propres à perdre le lecteur : ne pouvait-on pas se passer de publier cette histoire ? (je suis conscient de la démarche visant à parvenir à une intégrale Howard chez Bragelonne…). Et pourtant, l’idée de départ était excellente : le monde Cosaque colle à mon avis parfaitement à l’œuvre d’Howard, il n’y a qu’à lire Taras Boulba de Gogol pour comprendre que la violence, la recherche de liberté et le sens de l’honneur sont constitutifs de la culture cosaque, autant d’ingrédients que l’on retrouve fréquemment (pour ne pas dire systématiquement) dans ses nouvelles, du moins celles que je connais (Conan, Salomon Kane ) , je suis loin d’être un spécialiste. En bref donc : une belle opportunité gâchée.

La particularité de ce recueil est qu’il s’inscrit dans un cadre historique, la confrontation de deux cultures, deux civilisations aux cours de divers épisodes : les croisades en Terre Sainte, les conquêtes turques et mongoles…je trouve que globalement R.E Howard s’en sort très bien, on voit qu’il est très bien documenté et possède une connaissance importante de l’histoire (des Croisades notamment). Ainsi, l’évocation d’anecdotes significatives est particulièrement jouissive (l’incident de la main gantée du Sultan d’Egypte lors de la conclusion de l’alliance entre les chiites et Amaury est rapportée telle quelle dans l’Histoire des Croisades et du Royaume franc de Jérusalem de R. Grousset). En revanche je suis mal à l’aise sur un point : ce contexte « réaliste » (à opposer au contexte de fantasy dans lequel évoluent généralement les personnages howardiens) fait que les personnages sont beaucoup moins crédibles à mon sens : qu’un Conan parvienne à se débarrasser d’une demi-douzaine d’ennemis ne m’a jamais posé de problèmes. Que les héros des récits orientaux fassent de même me laisse une impression bizarre : on aimerait que les personnages soient plus humains comme les antihéros évoqués plus haut (le compagnon de Sonya ou l’anglais bedonnant du dernier récit complet…).

L’évocation des combats m’amène à formuler le dernier reproche que je ferais au livre : c’est la multiplication des batailles et des situations de combat. J’adore ces passages, je trouve qu’Howard excelle dans la description des combats, mais là, il y en a un peu trop, c’est trop répétitif et au bout de la dixième nouvelle, ça lasse un peu…

Ah si un dernier point : les illustrations sont un peu fades je trouve. La couverture promettait beaucoup, malheureusement, la suite n’est pas à l’avenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louinet

avatar

Nombre de messages : 520
Localisation : Tarantia
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Ven 23 Avr - 6:44

Howard disait de Conan que c'était un personnage réaliste, ce que je trouve très juste. C'est justement ce qui me plait, perso. (Je sais, les gouts et les couleurs...)
Le problème des intégrales, c'est qu'il y a des textes nécessairement moins bons. Le problème des sélections, c'est qu'il y aura toujours des gens qui diront "et pourquoi on n'a pas l'intégrale??).
Si tu te débrouille en Anglais, je ne peux que te conseiller les récits de Cosaques de Harold Lamb, réédités chez Bison Books. Je l'ai déja dit mille fois, c'est l'auteur des pulps qui a le plus de points commun avec Howard.

Patrice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argentium Thri'ile

avatar

Nombre de messages : 316
Age : 42
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Ven 23 Avr - 7:09

Par ailleurs, il faut bien voir la limite de la publication de Howard en recueils : il écrivait pour des magazines !

Le lecteur découvrait deux nouvelles du Texan à un ou deux mois d'intervalles, et lisait sa prose au milieu de celles des autres contributeurs de la revue. Partant de là, il n'essayait pas d'harmoniser sa production en fonction et pouvait tranquillement se permettre des "répétitions" de construction. Sa production n'avait pas une vocation "carriériste" d'équilibrage de recueils, de renouvellement de style.
Le marché du pulp étant ce qu'il était à l'époque, il n'avait pas - à mon sens - une vision vraiment à long terme de son œuvre (si tant tant est même qu'il considérât ses écrits comme une "œuvre" au sens le plus noble du terme).
Outre le plaisir évident d'écrire, Howard avait aussi une visée commerciale et - on le sait - "inondait" les revues de ses nouvelles, en comptant sur le fait que dans la masse, il arriverait à en placer le plus possible.

Pour éviter cette lassitude, tout en gardant l'idée de publier la plus grande partie de ses écrits en une seule collection, il faudrait panacher les nouvelles au sein d'un même recueil, alternant ainsi récits historiques, contes de boxe, western, fantastique, etc.

A mon avis, ce n'est cependant pas souhaitable...

La meilleure chose à faire est donc - peut-être - de ne pas essayer de lire un recueil howardien d'une traite et d'en alterner la lecture avec autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louinet

avatar

Nombre de messages : 520
Localisation : Tarantia
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Ven 23 Avr - 7:12

Tien, c'est étonnant, je suis totalement d'accord avec Argentium... affraid

Je crois que je vais appeler mon médecin de ce pas!!!! Razz

Patrice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argentium Thri'ile

avatar

Nombre de messages : 316
Age : 42
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Ven 23 Avr - 7:19

Mais oui, moi aussi je t'aime, Pathulos ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arioch

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Lun 26 Avr - 0:43

N'arrivant pas à finir le Solomon Kane, malgré plusieurs tentatives, j'ai décidé de le mettre de côté pour m'atteler aux Seigneurs de Samarcande.

Question toute bête : y a-t-il un lien particulier entre Cormac MacArt et le Cormac MacGeoffrey qui est le héros de la première nouvelle du recueil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louinet

avatar

Nombre de messages : 520
Localisation : Tarantia
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Lun 26 Avr - 1:44

Tout d'abord sache que nos sorciers vont sacrifier deux moutons pour essayer de contrer le sort qui s'est manifestement emparé de toi pour "Solomon Kane"? As-tu lu "Des Ailes dans la Nuit"? Sinon, essaye...

Non, les deux Cormac n'ont en commun que leur nom. Mac Art est un pirate irlandais, FitzGeoffrey un Irlando-Normand, et ils vivent à 6 siècles d'écart.

Patrice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arioch

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Lun 26 Avr - 2:06

louinet a écrit:
Tout d'abord sache que nos sorciers vont sacrifier deux moutons pour essayer de contrer le sort qui s'est manifestement emparé de toi pour "Solomon Kane"? As-tu lu "Des Ailes dans la Nuit"? Sinon, essaye...

Je bloque sempiternellement sur la nouvelle où le Puritain pénètre dans le royaume de Nakari, la reine des vampires. Je trouve que l'intrigue s'étire trop en longueur, je sèche No

louinet a écrit:
Non, les deux Cormac n'ont en commun que leur nom. Mac Art est un pirate irlandais, FitzGeoffrey un Irlando-Normand, et ils vivent à 6 siècles d'écart.

Ok, merci pour la réponse Wink

De Howard, je n'avais qu'une petite vision grâce aux quelques livres de la collection Neo que j'ai pu lire quand j'étais gosse et grâce aux bouquins de poche sur Conan chez J'ai Lu.

Je savais qu'il avait créé plein de héros mais seuls les plus connus étaient cités : Conan, Solomon Kane, Bran, Cormac MacArt, Kull le roi barbare.

Heureux de voir qu'il y en un tout un paquet dont j'ignorais l'existence cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arioch

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Mar 27 Avr - 2:18

C'est bon signe : 60 premières pages lues depuis hier matin et je me suis surpris hier soir à poursuivre ma lecture en pleine soirée alors que ce n'est pas du tout dans mes habitudes.

J'ai attaqué la seconde nouvelle (Le sang de Belshazzar) qui m'a l'air très conanienne sur les bords, j'ai bien accroché à la première.

Bref, du tout bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louinet

avatar

Nombre de messages : 520
Localisation : Tarantia
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Mar 27 Avr - 2:20

FitzGeoffrey est l'ancêtre de Conan. Mille fois plus que Kull. Et je suis d'accord, la première nouvelle est une tuerie! La scène avec le baron et la hache est mémorable!
Tu vas te régaler, crois-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arioch

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Mar 27 Avr - 2:44

louinet a écrit:
Tu vas te régaler, crois-moi!

J'y compte bien cheers

FitzGeoffrey ressemble beaucoup à Conan mais j'ai noté une différence tout de même.

Les deux sont forts comme des taureaux, de vraies brutes avec les mêmes yeux bleus volcaniques, n'ont qu'une parole, vont jusqu'au bout des choses.

Mais là où un Conan ne rechigne pas à "lorgner la donzelle", se mettant parfois dans de sales pétrins à cause d'elles, un FitzGeoffrey semble implacable et droit. Un vrai pince-sans-rire qui a du mal -on le voit à la fin de la 1ère nouvelle- à faire confiance à autrui et à pardonner, voire à revenir sur sa propre opinion des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louinet

avatar

Nombre de messages : 520
Localisation : Tarantia
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Mar 27 Avr - 2:55

Tout à fait d'accord, même si le Conan à donzelles est celui popularisé par les comics et quelques nouvelles pas toutes géniales. Les six ou sept premières nouvelles de Conan (les plus proches de Conan, chronologiquement parlant), sont dénuées de personnages féminins geignards.
Mais je suis bien d'accord, le jusqu'au boutisme de Cormac est jouissif!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arioch

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Mer 28 Avr - 1:15

La vache : la deuxième nouvelle affraid

Howard aimait-il en cachette Agatha Christie ? Si oui, cela expliquerait le final du Sang de Belshazzar dans lequel le Mongol qui a survécu à la boucherie en compagnie de Cormac explique à ce dernier dans les moindres détails comment Bidule a comploté avec Trucmuche-à-roulettes, comment Trucmuche-à-roulettes a finalement retourné sa veste en peau de mouton pour faire un enfant dans le dos de Bidule avec Truc, Pouet et Mes-glaouis-sur-jambes, etc etc.

Autant l'histoire est géante pour celui qui en attaque la lecture, dévoilant par bien des aspects une histoire qui n'aurait pas fait tache du côté de chez Conan, autant son final est noyé dans des tas de noms de protagonistes qu'on oublie, à peine le paragraphe lu.

"Le sang de Belshazzar", remake des "Dix petits nègres" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alamandar



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Mer 28 Avr - 6:03

Les Dix petits nègres ont été publiés en 1939, soit trois ans après la mort d'Howard.



Et là, tous les Howardophiles se jetèrent sur l'œuvre de la Reine du Crime... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arioch

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Mer 28 Avr - 6:05

Alamandar a écrit:
Les Dix petits nègres ont été publiés en 1939, soit trois ans après la mort d'Howard.



Et là, tous les Howardophiles se jetèrent sur l'œuvre de la Reine du Crime... lol!

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alamandar



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Mer 28 Avr - 9:48

D'ailleurs, une adaptation en comics des Faucons d'Outremer est en cours, et neuf pages ont été mises en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arioch

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Jeu 29 Avr - 5:56

Ma préférence pour le moment va à la nouvelle "Les épées rouges de Cathay la noire".

Elle est tout bonnement terrible ! cheers

Howard avait un don pour narrer les batailles avec un sens descriptif de l'action, de la violence. C'est infernal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arioch

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Lun 17 Mai - 1:32

J'ai fini hier la nouvelle "Le lion de Tiberiade" et en suis sorti déçu.

Étrange fin, avec un John Norwald qui déboule comme un cheveu sur la soupe et hop, en 2 pages et la nouvelle s'achève.

Pour l'instant, ma préférence passe à "La route d'Azraël". Habituellement, je déteste les récits rédigés à la 1ère personne mais là, ça passe tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arioch

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Mer 2 Juin - 1:36

J'ai fini le livre ce matin et je dois dire qu'en fin de compte, la nouvelle que je préfère (dans celles achevées bien entendu), c'est la dernière. Celle avec ce soiffard héros malgré lui de Giles Hobson.

J'avoue que tout un bouquin gavés de héros testostéronés se lançant dans des guerres massives, ça finissait par légèrement me saouler. Mais cette nouvelle clôt plus qu'agréablement le livre avec cet ivrogne maladroit.

Et puis, grâce à cette nouvelle, j'ai appris une nouvelle expression qui m'a bien fait rigoler : "Mollets de canard" !

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alamandar



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Mer 2 Juin - 2:24

Je pense que les recueils de Howard (à l'exception des cycles centrés sur un héros : je pense aux recueils de Conan et de Solomon Kane, lesquels sont forcément moins redondants) sont à lire de façon discontinue. Une nouvelle, autre chose, une autre nouvelle, etc.

La meilleure des raisons à cela est que la publication de Howard se fait dans des pulps : la particularité est donc qu'avant que le lecteur lise une autre nouvelle de l'auteur (en admettant qu'il soit abonné à toutes les revues dans lesquelles il publie), il s'écoulera peut-être plusieurs mois. Du coup, Howard pouvait se permettre une certaine redondance dans les textes les moins liés entre eux par des univers ou des personnages, chose que je trouve relativement logique de la part d'un auteur qui ne faisait que débuter sa carrière, avec l'idée d'en vivre.

D'un autre côté, ce qui est intéressant également chez Howard, à mon sens, ce sont ses imperfections. On a des textes de qualité très différentes (sur le strict plan de la forme), avec des thèmes plus ou moins récurrents selon les époques, traités selon des points de vue différents. On sent bien, même dans un cycle aussi fondateur que celui de Conan, une certaine rugosité, un léger manque de finition sur l'ensemble du cycle quand on le regarde sous la forme de recueils, "nu", ce qui est pour une bonne part expliqué par la publication dans les pulps.

Ce recueil est celui avec lequel je suis le plus arrivé à saturation, bizarrement. Les nouvelles sont parfois fortes (tant qu'on reste dans une optique d'historique pulp, c'est-à-dire comprenant un taux important d'inexactitudes), mais d'autres sont moins réussies. Comme elles utilisent toutes plus ou moins les mêmes ficelles, il faut faire des pauses. Je compte faire la même chose avec les Dieux de Bal-Sagoth (que je viens d'acquérir).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nébal

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Mer 2 Juin - 3:16

Tout à fait d'accord sur la nécessité de lire ce genre de recueils avec une certaine discontinuité. Et j'ai effectivement ressenti la même saturation sur Le Seigneur de Samarcande... C'est moins vrai sans doute pour Les Dieux de Bal-Sagoth, qui est plus varié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nebalestuncon.over-blog.com/
Rhonan

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 18/04/2011

MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   Lun 18 Avr - 6:07

Bonjour à tous,

Je viens de (re) lire les nouvelles de R. E. Howard inclues dans le livre ici présentée, à savoir Le Seigneur de Samarcande.

Livre à lire avec parcimonie, à alterner avec le chapitre d'un autre roman, entre deux nouvelles, par exemple. Il ne faut surtout pas avaler d'un trait ce pavé, en effet. Il faut le déguster sur la longueur.

Je suis un fan inconditionnel de cet auteur, que j'adore depuis plus de 20 ans. Je crois avoir quasi tout lu de lui, même son "autobiographie" : Le Rebelle.

Ce que j'admire par-dessus tout, ce ne sont pas forcément les histoires en elle-mêmes que Howard raconte ; certaines ont vieillis ou sont par trop simplistes. Non, ce qui me fait rêver c'est son coup de pinceau, sa manière de décrire les choses. Sous sa plume, la description des combats, d'un paysage, d'un guerrier, etc. devient magique. C'était un graphiste de la plume, un visuel. Un barbare-poète.

J'ai toutefois une critique à faire sur ce livre : il y a un nombre, que je trouve assez important, de coquilles. Des mots manquants surtout. C'est vraiment dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le seigneur de Samarcande   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le seigneur de Samarcande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» LE SEIGNEUR DE SAMARCANDE/ NEO
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» le trone du seigneur demon!
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Un mod du seigneur des anneaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques Némédiennes :: La Grande Bibliothèque de Tarantia-
Sauter vers: