Visiter le siteVisiter le site  AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 bestiaire de l'occulete pour Solomon Kane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trocero

avatar

Nombre de messages : 116
Age : 33
Localisation : Troyes
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: bestiaire de l'occulete pour Solomon Kane   Lun 5 Oct - 13:58

Bonsoir !

Voilà, j'ai dans l'idée de recenser les différentes créatures gothiques, occultes connues pour faire une liste de créatures/adversaires à opposer aux joueurs.

Je vous donne ceux que je connais :

-vampire
-loup-garou
-incube/succube
-gargouille
-poltergeist
-doppelgänger
-chien noir ou barghest il me semble
-vouivre
-zombi : version vaudou
-liche (à vérifier si ce n'est pas une création pure de fantasy)
-golem
-démon biblique (voir les différents types)
-béhémoth
-léviathan

voilà pour un début

bonne soirée

Trocero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argentium Thri'ile

avatar

Nombre de messages : 316
Age : 43
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: bestiaire de l'occulete pour Solomon Kane   Lun 5 Oct - 16:56

Au débotté, je dirais qu'il peut manquer :

- la loreleï (qui est de tradition germanique)
- le golem (qui remonte à la tradition juive)
- tout type d'elfes, sprigans, trolls, farfadets et gobelins de la tradition celte
- Géants, que l'on retrouve dans de nombreuses traditions
- Ogres (qui me semble être d'origine médiévale européenne)
- toute les créatures de la mythologie gréco-romaine (basilique, gorgone, manticore, chimère, harpie, cyclope, griffon, hydre, minotaure, lamia, etc.)
- le dragon et ses diverses déclinaisons (racines judéo-chrétiennes)
- tous les différents types de revenants (ectoplasmes, fantômes, spectres, banshee, etc.)
- les différents types de morts-vivants (goule, momies, squelettes, etc.)

Tu peux aussi taper dans le plus exotique avec - par exemple - le pazuzu (Mésopotamie), le chonchon (Chili), le kappa (Japon), le oni (Japon), le fachan (Ecosse gaëlique), le ccoa (précolombien), l'onaqui (précolombien), le rakshasa (Inde), etc.

Et on peut encore, je pense, en trouver pléthore car la plupart des créatures que tu as citées ou que j'ai ajoutées connaissent leur déclinaisons, plus ou moins transformées, en fonction des folklores régionaux.
Je pense que, dans le cas d'un background tournant autour de Solomon Kane, tout est question de dosage et de présentation.

Dosage car, si on regarde les aventures de Solomon déjà publiées, les créatures rencontrées sont réellement rares, et surtout ne concernent quasi-exclusivement que ses errances africaines (pays qui représentait pour Howard un vaste Terra Incognita, creuset de tous les possibles).
Si nous essayons d'en dresser une liste rapide, nous avons un spectre dans "Des Crânes dans les Etoiles", un squelette animé (et ce qui pourrait passer pour un Ogre) dans "Bruits d'Ossements"... et pour la partie africaine, des vampires dans "Les Collines de la Mort", une créature ailée (que ne peut clairement identifier comme une créature mythologique classique, si ce n'est peut-être la harpie) dans "Des Ailes dans la Nuit", un démon (qui serait plus proche d'une création Lovecraftienne que d'une mythologie classique) dans "Des Bruits de Pas à l'Intérieur). Tout cela est cité de mémoire, je peux peut-être en oublier.

Présentation surtout car faire débarouler un gryphon tel quel dans une aventure de Solomon Kane frolerait l'incongruité. Pour faire appel à une créature mythologico-occulte dans une aventure sur ce modèle, il faut prendre le temps de bien l'intégrer et éventuellement de la repenser entièrement.
Quelque part, les vampires que l'on retrouve dans "Les Collines de la Mort" sont bien loin du folklore carpathien que l'on connaît. Howard en a gardé l'essence, mais les a repensés pour les intégrer au cadre africain. Il n'y a pas un boulot énorme dans la façon dont il a détourné l'une des créatures les plus classiques de l'horreur, mais l'effet est par contre colossal. Et cela tient notamment à la façon dont il les a amené, comment ils se présentent à la jeune fille, attendant avidement leur proie, la façon dont ils se battent avec Solomon, etc.
La façon de présenter et d'amener le spectre dans "Des Crânes dans les Etoiles" est aussi exemplaire.
La refonte est plus complète pour les créatures ailées de "Des Ailes dans la Nuit" qui, au fond, ne sont rien d'autres que des Harpies...

Je pense que la clef est de faire des créatures qui viendront peupler tes scénarios des créatures "naturelles", qui aient l'air de faire partie de notre monde, au même titre qu'un serpent ou un gorille, seulement plus inquiétantes.
Il faut donc à tout prix mettre la pédale très douce sur les "effets spéciaux" pour, au lieu de les rendre "surnaturelles" hors du cour naturel des choses, les intégrer dans notre monde en en faisant des choses qui ont simplement suivi un cheminement de l'évolution plus sombre.
C'est en travaillant de cette façon que même une Gorgone pourra passer tranquillement dans un scénario, sans que tes joueurs te traitent de fou ou n'esquissent des moues dubitatives.

Bon, après, ce n'est là que mon avis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trocero

avatar

Nombre de messages : 116
Age : 33
Localisation : Troyes
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: bestiaire de l'occulete pour Solomon Kane   Mar 6 Oct - 10:44

Merci beaucoup Argentium Thri'ile pour cette analyse !

Si j'ai bien compris en fait le mieux est de reprendre les créatures mais de les retravailler pour qu'elles sembles "ordinaires" et ne révéler leur aspect inquiétant, surnaturel qu'au dernier moment sous un effet de surprise. Les joueurs ne doivent pas dès le premier coup d'œil voir que par exemple tel personnage n'est pas humain mais vampire. De ce fait éviter à tout prix les clichés convenus comme Gary Oldman dans le Dracula version film de Bram Stoker ou encore Christopher Lee, ou de manière très représentative le personnage de Strad Von Zarovitch de la gamme Ravenloft. Je comprend. Cela va pas être évident. Il faut ré-inventer, refaçonner les créatures et essayer de "se détacher" de la représentation habituelle que l'on en a.

En tout cas merci !

Trocero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argentium Thri'ile

avatar

Nombre de messages : 316
Age : 43
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: bestiaire de l'occulete pour Solomon Kane   Mar 6 Oct - 19:07

C'est partiellement ça...

Ce que je signifiais plus haut, c'est vraiment que les créatures que les joueurs vont rencontrer ne doivent pas sembler déplacées dans l'environnement où ils vont les rencontrer, bien que leur appartenance au surnaturel puisse être immédiatement identifiable (le spectre des Crânes dans les Etoiles, les Démon des Bruits de Pas à l'Intérieur, les créatures des Ailes dans la Nuit, etc.)

Si je reprends l'exemple des vampires des Collines de la Mort, ils ont tout d'abord été adaptés pour rentrer dans le cadre de l'Afrique où Howard les a placés. Ensuite, ils ne sont pas dotés de pouvoirs extraordinaires tel que transformation en bête, évaporation, hypnotisme ou autre.
On observe la même chose pour les créatures ailées des Ailes dans la Nuit : ils n'ont d'autres capacités que celles que leur confère leur morphologie, c'est à dire la capacité de voler, avec une musculature qui permet d'emmener leur proie (bon, dans les faits, il faudrait un musculature de dingue pour transporter un homme adulte, mais bon...) un instinct et surtout une intelligence de prédateur.

D'ailleurs, j'en profite pour effleurer cette question spécifique : lorsque Howard emploie le terme de maléfique pour une grosse partie des créatures monstrueuses qu'il met en scène dans ses nouvelles (qu'il s'agisse de Solomon Kane ou autre), le terme me semble relativement impropre.
En effet, être maléfique revient à prendre plaisir à faire du mal. Et très souvent, les créatures décrites par Howard ne sont pas mues par ce désir, mais simplement par des instincts carnassiers (répondant ainsi à un pur besoin physiologique). Ce qui distingue les créatures qu'il qualifie de maléfiques, c'est qu'en plus de l'instinct du prédateur, elles peuvent avoir une intelligence qui va de pair (souvent discernable dans le regard) et qui en font des adversaires d'autant plus redoutables, capable de ruse et de patience, qui s'inscrit donc en concurrence directe avec l'humain.
Si on poursuit le raisonnement jusqu'au bout, les seules créatures réellement maléfiques que décrit Howard dans ses nouvelles sont les êtres humains, seuls capables de prendre plaisir à tuer, torturer ou avilir sans que cela ne réponde à un besoin physiologique.

Pour ramener cette digression vers la question que tu abordes dans ce topic, je dirais que, dans un certain sens, si tu veux inclure une créature monstrueuse dans un scénario au plus proche de la saga de Solomon Kane, il faut que tu la penses en terme d'écologie (dans le premier sens du terme).
C'est à dire qu'il faut considérer que son organisme, son habitat et sa façon d'agir répondent le plus souvent à des besoins physiologiques.
Il est possible, à partir de là, d'intégrer un élément surnaturelle qui distinguera la créature du strict règne animal, mais il faut savoir rester crédible, et surtout bien le mettre en scène au moment opportun durant la partie.

Ton travail sera donc pas forcément de réinventer une créature du folklore surnaturel, mais juste de la reprendre à la base et de la dépouiller de tout ce qui ne cadrerait pas à une logique écologique.
Pour le vampire, Howard a abandonné l'essentiel de ce qui avait trait aux aspects les plus romanesques (dormir dans un cercueil, appartenance noble, transformation en chauve-souris, etc...). Il en fait une sorte de super-prédateur.
On pourrait même dire que Howard, dans Les Collines de la Mort, a poussé cette logique écologique jusqu'au bout dans la façon que N'Longo a de se débarrasser des vampires : les vampires sont des morts, alors il doivent être confrontés à des charognards.

Je répète qu'il ne s'agit là que de mon avis personnel et qu'il s'agit là de généralités sur la façon d'intégrer une créature fantastique dans un scénario Solomon Kane. L'exemple un peu à contrario de tout ceci serait le spectre des Crânes dans les Etoiles.
Encore que... créature vivant dans les marais, son apparence va avec, tandis que ses réactions (notamment ses balbutiements) sont dictées par son originie.

Voili voilou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trocero

avatar

Nombre de messages : 116
Age : 33
Localisation : Troyes
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: bestiaire de l'occulete pour Solomon Kane   Mer 13 Jan - 16:18

Bonsoir à tous

Je voulais vous demander, toujours à propos de Solomon Kane est-ce que vous connaissez les légendes noires pour lesquelles il pourrait être intéressant de s'inspirer?

La première qui me vient à l'esprit est la légende de la comtesse Elisabeth Batory (un classique!) : se baignant dans le sang de jeunes vierges pour rester éternellement jeune.

Est-ce que vous en connaissez d'autres? Mon idée serait de lister toutes les grandes légendes noires pour ensuite s'en inspirer pour d'éventuels scénarii.

ah ! vive le gothique, vive Solomon Kane !

@+

Trocero.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: bestiaire de l'occulete pour Solomon Kane   

Revenir en haut Aller en bas
 
bestiaire de l'occulete pour Solomon Kane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES POEMES DE ROBERT E HOWARD
» (Hunters, Loups-Garous, Vampires) - Van Helsing
» Kane Vs John Morrison
» KANE VS. THE UNDERTAKER.
» Il n'y a de la place que pour un monstre. [Pv: Solomon Grundy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques Némédiennes :: L'arène de Kordava-
Sauter vers: