Visiter le siteVisiter le site  AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Shevatas

avatar

Nombre de messages : 126
Age : 52
Localisation : Collines des Bhutshomon
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010   Ven 19 Nov - 11:08

Oui,c'est vrai,merci!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samael1103.deviantart.com/
axerules

avatar

Nombre de messages : 190
Localisation : Tarantia, Aquilonie
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010   Sam 18 Déc - 20:16

Trocero a écrit:


Sinon une autre question Axerules, j'avoue tu as éveillé ma curiosité lol, tu as dis qu'il y avait de la sword and sorcery intéressante et pleine de bruit et de fureur autre que Robert Ervin Howard. Tu veux bien me donner des références?

sur ce @+!

Trocero
Désolé pour ma réponse tardive.

Comme je le disais plus tôt, c'est surtout si tu es anglophone que je peux te conseiller beaucoup de choses. Je peux aussi te citer pas mal de fiction historique. Maintenant comme Sword and Sorcery en VF, il y a quand même quelques trucs.

D'abord, il te FAUT l'intégrale de Kane de Karl Edward Wagner parue chez Denoël. Kane, c'est bieng.
http://www.amazon.fr/Kane-Lint%C3%A9grale-Karl-Edward-Wagner/dp/2207256979/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1292727444&sr=8-1

Ensuite, il y les vieux Imaro de Charles Saunders parus au début des années 80 chez Garancière. http://www.abebooks.fr/servlet/BookDetailsPL?bi=1370375827&searchurl=an%3DSaunders%26kn%3DImaro%26x%3D0%26y%3D0

Les aventures de Fafhrd et du Souricier gris de Fritz Leiber. Brage a republié les cinq premiers tomes, mais pas les deux derniers car apparemment ils n'ont pas rapporté assez de pognon.
Les Pocket peuvent encore se trouver ici, à des tarifs très raisonnables: http://www.abebooks.fr/servlet/SearchResults?kn=Leiber+Epee

Joe Abercrombie est très bon. http://www.amazon.fr/premi%C3%A8re-loi-Premier-sang/dp/275640294X/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1292728065&sr=1-2
La Première Loi, c'est ex-ce-llent.

Il y a quelques trucs de Moorcock quand même lisibles. Le Chien de Guerre et la Douleur du Monde est très bon, le premier cycle de Corum, c'est plutôt sympa.

Enfin, certains membres du forum pourront te parler de David Gemmel bien mieux que moi. Je trouve que la série du Lion de Macédoine et Renégats, c'était pas mal, sans plus. Disons que ça se laisse lire.

Voilà. Si tuveux des recommandations pour des trucs en Anglais et/ou de la fiction historique bien couillue (y compris en VF, dans ce cas), dis-le, la liste sera beaucoup plus longue.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alpasdebol

avatar

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010   Lun 20 Déc - 1:41

Qui a lu Imaro? On dirait un Conan black, pastiche ou vrai personnage?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shevatas

avatar

Nombre de messages : 126
Age : 52
Localisation : Collines des Bhutshomon
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010   Lun 20 Déc - 5:38

Et ça,c'est pas de la bonne Fantasy,ça? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samael1103.deviantart.com/
Argentium Thri'ile

avatar

Nombre de messages : 316
Age : 43
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010   Lun 20 Déc - 5:48

Déconne pas, c'est presque meilleur que certains FILMs qui ont pu être fait dans les années 80-90 !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark schneider



Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010   Lun 27 Déc - 3:14

Pour revenir aux messages de Trocero et d'Axelrules, je dois avouer que j'ai été plutôt déçu par ma découverte de Kane de Wagner. Je précise tout de suite que je n'ai lut que le 1er tome de l'intégral, celui qui contient 2 romans, et visiblement ici vous conseillez plutôt les nouvelles.
En tout cas, j'ai bien aimé ces romans que j'ai trouvé divertissant et efficace mais j'en attendais plus, malgré quelques bonnes idées je les ai trouvé au final assez quelconque. Dans la Pierre de sang par exemple, le début est très intéressant, j'aime bien le personnage de Kane qui est clairement un héros de western spaghetti à la Django ou l'homme sans nom, mais au bout d'un moment il devient quasiment un perso secondaire et laisse sa place à des protagonistes très fades. Au niveau du style, il y a un ou deux passages où l'auteur essaye de faire un exercice de style très SF et très lourd à lire.

Malgré cette déception, je lirais quand même le reste de l'intégral, l'univers et l'ambiance assez dur me plaisent.

Dans le domaine de la fantasy, mon auteur préféré est David Gemmell. Son cycle de Drenaïe est vraiment excellent. C'est toujours un immense plaisir de lire un de ses tomes (même s'ils ne se valent pas tous). C'est un cycle dont chaque roman peut se lire de façon indépendante, mais qui se déroule dans le même univers, avec des héros qui ont souvent des liens familiaux entre eux, liens qu'on découvre de façon aléatoire en fonction de l'ordre dans lequel on lit les oeuvres. C'est épique, les persos ont tous une gouaille qui les rends forcément attachant, ce sont des forces de la nature mais capable de faire preuve de fragilité (contrairement au héros d'Howard qui sont bien plus monolithique)...On a droit a beaucoup d'actions (des petites escarmouches aux immenses sièges qui durent des centaines de pages), des dialogues où l'on ne s'ennuie jamais. L'auteur était également obsédé par les thèmes de la redemption, la croyance et la spiritualité, et surtout la vieillesse (la plupart de ses héros sont dans la force de l'âge). Bref pour moi c'est vraiment un must de la fantasy.
Pour découvrir, je pense que le mieux est de commencer par son premier roman, le fameux Légende : il s'agit en fait d'une version fantasy et très spectaculaire du siège de Fort Alamo. L'auteur n'était pas encore à son meilleur niveau au niveau du style mais le résultat est déjà ultra efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas



Nombre de messages : 67
Localisation : Lons le Saunier
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010   Mar 11 Jan - 8:33

Dark schneider a écrit:
Pour revenir aux messages de Trocero et d'Axelrules, je dois avouer que j'ai été plutôt déçu par ma découverte de Kane de Wagner. Je précise tout de suite que je n'ai lut que le 1er tome de l'intégral, celui qui contient 2 romans, et visiblement ici vous conseillez plutôt les nouvelles.
En tout cas, j'ai bien aimé ces romans que j'ai trouvé divertissant et efficace mais j'en attendais plus, malgré quelques bonnes idées je les ai trouvé au final assez quelconque. Dans la Pierre de sang par exemple, le début est très intéressant, j'aime bien le personnage de Kane qui est clairement un héros de western spaghetti à la Django ou l'homme sans nom, mais au bout d'un moment il devient quasiment un perso secondaire et laisse sa place à des protagonistes très fades. Au niveau du style, il y a un ou deux passages où l'auteur essaye de faire un exercice de style très SF et très lourd à lire.

moi j'ai pas été vraiment époustouflé par le premier tome. En fait ne je savais pas où je mettais les pieds, véritablement. C'est le deuxième tome où j'ai vraiment adhéré, et relu avec un autre oeil le premier tome. Je t'enjoins à continuer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trocero

avatar

Nombre de messages : 116
Age : 33
Localisation : Troyes
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010   Mer 19 Jan - 7:09

Merci Axerule pour ces références !

Alors dans les références que tu me donnes. J'ai lu le cycle des Epées. J'ai commencé Kane et de David Gemmel j'ai lu Druss La Légende. Concernant Michael Moocock j'ai lu une partie d'Elric (Elric des Dragons, La Forteresse de la Perle, Le Navigateur sur les Mers du Destin, la Sorcière Dormante, Elric le Nécromancien, L'Epée Noire et Stormbringer, mais pas encore les deux derniers lol) et tout Hawkmoon.

Voici mon très humble avis sur l'ensemble de ces lectures.

1) Le Cycle des Epées : Je trouve ce cycle très bien jusqu'au 5ème (Les Epées de Lankhmar/Le Royaume de Lankhmar (le titre change il me semble en fonction des éditions, chez Pocket c'est Les Epées de Lankhmar il me semble)). Le 6ème La Magie des Glaces, je le trouve lisible mais pas exceptionnel. Et le tout dernier Le Crépuscule des Epées est selon moi fortement déconseillé. Surtout la toute dernière nouvelle lorsque le Souricier Gris est coincé sous terre dans l'Ile de Givre. J'ai trouvé cette nouvelle très longue et particulièrement ennuyeuse, il ne se passe pas vraiment grand chose en fait.

Concernant l'univers Nehwon. Je trouve l'univers intéressant et original, mais je pense qu'il est dommage que Fritz Leiber se soit focalisé sur Lankhmar (et l'Île de Givre à partir du 6ème livre) et finalement assez peu sur le reste du monde. Ce n'est que mon avis, et c'est il me semble que c'est un choix délibéré de sa part.

2) le Cycle de Kane, j'ai lu pour l'instant le premier roman : La Pierre de Sang et j'ai commencé le second La Croisade des Ténèbres. Je trouve cela sympathique. Mais j'ai une préférence pour le second.

3) Le Cycle Drenaï : Je n'ai lu que Druss La légende pour le moment, que j'ai bien aimé, c'est assez ''plein de bruit et de fureur'' et j'aime bien l'évolution dans l'âge et la psychologie des personnages. cela leur donne un côté ''humain''. Je pense au roi (dont j'ai oublié le nom, honte à moi lol) que défend Druss qui au fil du temps devient paranoïaque et un vrai tyran et fini par attaquer le pays de Druss à la fin du roman.

4) Michael Moorcock. Alors là, je vais être méchant ! lol (j'espère qu'il n'y a pas d'adorateur d'Arioch ou du Bâton Runique sur ce forum, ou je vais finir crucifié lol).

- Elric : je l'ai lu, il a quelques années déjà, j'ai bien aimé mais sans plus. J'en ai un vague souvenir. Un personnage qui me paraissait peu crédible malgré tout, c'est l'un des méchants principaux, un nécromancien d'une grande puissance qui aurait pu détruire le monde et qui se laisser mener par le bout du nez par une femme intrigante qui n'avait que faire de lui. Je trouvais cela un peu ridicule. Vous m'excuserez j'ai oublié les noms. Cela fait une paire d'année que je les ais lu.

- Hawkmoon : c'est pire ! lol. Pourquoi? Car avant de lire les romans, j'ai fait quelques parties du jeu de rôle d'Oriflam à mon club. Cela me paraissait génial et j'en attendais beaucoup ! Je me faisais déjà une certaine idée, image d'Hawkmoon avant même de lire les romans. Et à leur lecture j'ai été très déçu.
Sincèrement pour moi, il y a des choses géniales et pas terribles à Hawkmoon. Je vais tout expliqué en détail. (J'espère ne pas être assommant avec mon post lol).

Ce que je n'ai pas aimé à Hawkmoon :

- Toujours cette idée du Champion Eternel et du Multivers. Où Hawkmoon est l'une de ses incarnations (tout comme Elric, Corum, et Erékosé ou quelque chose comme ca lol)
- Cette idée d'ordre cosmique avec la Balance Cosmique (il me semble) et surtout le fameux Bâton Runique, dont Hawkmoon est implicitement et involontairement l'un des agents.

Tout ceci est trop ésotérique pour moi.

- le personnage de Méliadus. Selon moi Méliadus est le personnage emblématique des GranBretons. C'est un peu le Dark Vador d'Hawkmoon. Et il est très mal traité dans les romans, je ne le trouve pas crédible. Il ne cesse de se faire avoir, berner et de se tourner en ridicule. De plus il ne cesse de piquer des colères à longueur de temps à la moindre contrariété.

- le monde très peu développé dans les romans : L'Europe du Tragique Millénaire est très survolée dans les romans. Il est surtout question de Aigue Morte le château du Comte Airain en Kamarg et de Londra la capitale de la GranBretanne. mais le reste du monde est dans l'ensemble que très survolé. A part un grand passage en Amarehk et très brièvement en Grekie et Ukranie dans le Château du Dieu Fou. Je trouve cela dommage

Ce que j'ai aimé à Hawkmoon mais qui est peu mis en avant dans les romans :

- le concept en lui-même des GranBretons, un empire fou dirigé par des clans représentés par des symbôles animaliers dont ils portent des masques et en prennent certains tics. Le concept en lui-même est très bon. C'est une très bonne idée pour faire de bons méchants.

- L'Europe du Tragique Millénaire : notre monde revu et corrigé après la Troisième Guerre mondiale. Un monde ayant régréssé à un niveau technologique médiéval avec des restes de technologie plus ou moins connus et maîtrisés.

- Cette idée que certaines régions sont très radioactives et l'apparition de mutants, plus ou moins acceptés suivant les pays. Il me semble que dans le jeu de rôle, en Germanie ils sont persécutés par ceux que l'on appelle les Chevaliers Génétiques.

J'essaierais de lire le jeu de rôle pour me faire une autre idée que pour les romans.

En gros je trouve qu'à Hawkmoon, il a franchement de très bonnes idées, sincèrement, mais qu'elles sont peu exploitées dans les romans. Dans les sept romans
seuls les quatre premiers se passent réellement dans le monde d'Hawkmoon. Les trois derniers, il voyage dans des espèces de réalités alternatives de son monde et fini dans le Multivers avec les autres héros (Elric, Corum et Erékosé notamment) en passant par un autre monde Garathorm, où il devient l'incarnation de l'héroïne de ce monde. Si bien que à partir du cinquième roman, on est plus réellement dans le monde de l'Europe du Tragique Millénaire, mais soit dans des réalités parallèles soit dans le Multivers. On bascule de nouveau dans ce concept de Champion Eternel et on quitte son monde post-apocalyptique original et intéressant.

Désolé si je suis si loquace. Mais mon sentiment sur Hawkmoon est que franchement, on peut faire quelque chose de très bon et intéressant à condition de faire le tri.

Enlever :

- ces concepts de Champion Eternel, de Multivers et de Bâton Runique.

Et Garder, voir même mettre l'accens sur :

- l'omniprésence des GranBretons, mais en les rendant ''vraiment méchants'' et non pas ''ridicules'' comme Méliadus dans les romans.
- l'Europe du Tragique Millénaire dans son ensemble, (pas seulement Aigue Morte ou Londra) avec ce monde revenu à un mode pseudo-médiéval avec des vestiges technologiques.
- la question des mutants, bien vus, acceptés, tolérés ou persécutés suivant les pays et les régions.

Enfin tout ceci est ''ma vision'', ''mes attentes'' et ''mon avis'' sur Hawkmoon.

Voilà voilou pour mon point de vue sur ces lectures (et en particulier Hawkmoon pour lequel j'attendais beaucoup, lol).

Je vais être un peu méchant encore lol. Dans cette optique Hawkmoon (concernant les romans) a été l'inverse des pastiches de Conan. Je m'attendais à quelque chose de tellement bien que finalement j'ai été déçu. Les pastiches de Conan (pour ceux que j'ai lu) je m'attendais à quelque chose de tellement pas terrible, que finalement j'ai été agréablement surpris. Je ne dis pas qu'ils sont géniaux, mais ils sont moins mauvais que ce à quoi je m'attendais.

Encore une fois merci Axerule pour les références ! Je t'en redemanderai d'autres ! lol

Voilà voilou

@+ !

Trocero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark schneider



Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010   Mer 19 Jan - 13:22

Bah vu que Moorcock était un stakhanoviste de l'écriture et n'est pas le dernier à avouer avoir fait des trucs alimentaires, faut pas s'étonner qu'il soit aussi inégal. On ne peut pas franchement dire qu'il ait une belle plume, et son concept du multivers je n'ai jamais vraiment non plus accrocher. Surtout qu'il a beaucoup complexifier la chose au fil des années, ce qui a donné quelques romans un peu à la mort moi le noeud (les derniers romans d'Elric, le 3ème roman d'Erekose...).

L'avantage d'Hawkmoon, c'est qu'il s'agit d'un long et unique récit (du moins pour les 4 1ers tomes), conçu comme tel. Mais la qualité d'écriture est franchement moyenne je trouve, malgré d'excellentes idées. J'ai quand même nettement préféré Elric, j'apprécie beaucoup les 1ères nouvelles, le sommet étant pour moi le recueil "Stormbringer".


Pour Gemmell : Je pense que le mieux et de lire dans l'ordre de publication, donc de commencer par "Légende", mais bon c'est pas grave.
Et oui sa force c'est que derrière un aspect très viril, je trouve au final ses personnages très humains, bien plus par exemple que ceux de Moorcock, qui sont pourtant torturés mais pour lesquels je n'ai aucune empathie. Les héros de Gemmell sont un peu plus "réalistes", plus proche de nous, il faut dire que son univers contient assez peu d'éléments fantastique, on reste ancré dans un monde médiévale inspiré du notre, un peu comme conan d'ailleurs... Alors que Elric ou Hawkmoon, le personnage est tellement "fantasy" mais également froid par certain aspect, que j'ai eu plus de mal à m'y attacher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esau cairn

avatar

Nombre de messages : 290
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010   Ven 28 Jan - 12:08

En passant vite fait, si vous trouvez "Soldat des brumes" et "Soldat d'aretê" en deux tomes de Gene Wolfe, c'est vraiment excellent. Cela parut en son temps chez feu Présence du futur (Denoël). En revanche, je ne conseillerai qu'aux inconditionnels le cycle du Nouveau Soleil de Teur, dont des morceaux choisis sont récemment sortis en Folio SF. L'intégral est en Lunes d'Encre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argentium Thri'ile

avatar

Nombre de messages : 316
Age : 43
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010   Ven 28 Jan - 13:15

Ah, la fameuse question Moorcock.

Il est vrai que Moorcock est un auteur très inégal sur l'ensemble de sa production... et je me permet de le dire en tant que fan.

S'il est un fait certain, et c'est ce qui est soulevé dans les commentaires ci-dessus, c'est que Moorcock n'a jamais gagné à essayer de revenir sur des cycles déjà clôturés :
Pour Elric, si la Forteresse de la Perle reste encore lisible, bien que bien inférieur au reste du cycle, La Revanche de la Rose m'a semblé bien indigeste.
Pour Hawkmoon, si j'ai beaucoup aimé les quatre volumes originaux, les trois ultérieurs m'ont laissé assez sceptiques.
Pour Corum, si je n'ai pas vraiment accroché aux trois premiers tomes, je me suis carrément ennuyé à la lecture des suivants (et je crois même que je n'ai pas fini la série).
Je déconseille donc fortement.

Par contre, dire que Moorcock n'a jamais eu une belle plume est une erreur. S'il est certain qu'il n'a pas consacré sa meilleure à ses écrits de fantasy (Elric, Hawkmoon, Erekosë ou Corum), il l'a réservée à d'autres de ses écrits, notamment Gloriana, la Maison de Rosenstrass ou encore le Cycle des Danseurs de la Fin des Temps.

Quant à son concept de multivers, s'il reste tout de même accessibles dans bon nombre de ses écrits - et absent dans beaucoup d'autres - il est clair qu'il en a parfois rajouté jusqu'à l'indigestion, notamment pour le cycle des Von Bek.

Par contre, pour en revenir à Hawkmoon et surtout Elric, je voudrais faire un parallèle assez audacieux avec notre ami texan :
La rédaction de l'essentiel des aventures d'Elric a plutôt été conduite comme une introspection métaphysique, philosophique, voire psychanalytique. Nous avons une attention assez superficielle apportée au personnage et surtout au monde dans lequel il évolue. L'univers des Jeunes Royaumes, tout autant que celui de l'après Tragique Millénaire a principalement été développé en cours de rédaction des aventures du héros, pour servir les impératifs de l'histoire, sans vraiment chercher à développer un univers spécifiquement cohérent.
On retrouve plus ou moins les mêmes intentions et le même résultat dans la majeure partie des aventures de Kull : Dans l'une de ses lettres, Howard indiquait clairement que son intention dans l'écriture des aventures de ce personnage était plutôt un questionnement métaphysique. A l'arrivée, on constate que la Valusie et l'ensemble du continent Thurien n'a bénéficié que d'une description très succinte et que le personnage en lui-même n'est pas l'un de ses plus fouillés.
La chose est éminemment différente pour le monde Hyborien qui sera déjà beaucoup plus fouillé en amont de l'écriture des aventures du cimmérien.

Il faut aussi noter que Moorcock a toujours eu, dans le domaine littéraire, un goût plus prononcé pour l'expérimentation. Ceux qui se sont mesurés à son cycle des Jerry Cornelius ou même à Mother London savent de quoi je parle. Ca donne parfois d'excellentes choses, parfois des déceptions, mais ça présente l'avantage d'être pratiquement toujours surprenant.

En bref, donc, si l'on veut appréhender un auteur aussi protéiforme que Moorcock, je conseille vivement de sortir au plus vite de Hawkmoon et Elric pour aller fouiller dans ses autres écrits. Malheureusement, à partir de là, il est assez difficile de vraiment donner des conseils de lectures, tant certaines de ses expérimentations accrocheront certains et déplairont fortement à d'autres (la tétralogie Jerry Cornelius est considéré comme un monument littéraire moderne alors que j'ai péniblement à peine réussi à dépasser la moitié du deuxième tome dans mes diverses tentatives).
J'aurais néanmoins tendance à dire que Gloriana est probablement l'un des écrits qui serait susceptible de convenir au plus grand nombre, de par ses qualités littéraires, son accessibilité, ses personnages et son histoire très bien construite et attrayante.
a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nébal

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010   Dim 30 Jan - 22:51

Pour ce qui est de la "plume" de Moorcock, je ferais une nette distinction entre ses récits d'heroic fantasy "classiques" du "Champion éternel", auxquels je n'ai franchement pas accroché - mais sans doute, à part "Hawkmoon", que j'ai lu ado, les ai-je lus trop tardivement (mais même alors, "Hawkmoon", j'avais trouvé ça décevant...) - et le reste (enfin, une bonne part du reste).

Parce que franchement, il y a un monde entre ces oeuvres-là et d'autres pourtant signées du même auteur... Pour ma part, je me suis pris une baffe à la lecture de Déjeuners d'affaires avec l'Antéchrist, et plus encore de l'excellentissime Mother London, qui est pour moi un vrai chef-d'oeuvre. Mais il est vrai que là on est très très loin d'Elric et compagnie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nebalestuncon.over-blog.com/
Argentium Thri'ile

avatar

Nombre de messages : 316
Age : 43
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010   Lun 31 Jan - 21:04

Démonstration de ce que j'énonçais plus haut : Nerbal trouve Mother London "excellentissime" tandis que moi, je me suis tellement ennuyé que je n'ai pas réussi à le terminer après deux tentatives... Smile
Il faut dire que celui-là, il est tout de même assez particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour sur les Rencontres Howardiennes 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...
» retour de DRAGOON 2010
» La « démocratie haïtienne » : Quels sont les enjeux ? - 29 octobre 2010
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Kotei 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques Némédiennes :: La Grande Bibliothèque de Tarantia-
Sauter vers: